Le bokashi : tout savoir sur ce composteur

Il y a quelques mois je vous avais parlé du compostage en appartement, depuis le confinement nos habitudes ont changé puisque notre jardin partagé, où nous pouvions déposer notre compost chaque semaine a fermé de longues semaines. J'ai donc essayé de revoir notre manière de composter, pour qu'elle s'adapte pleinement à notre vie de citadin. 

Et c'est donc tout naturellement, le Bokashi qui a intégré notre cuisine. J'avais donc envie de faire un retour complet sur ce composteur au nom japonais!



Pourquoi composter ? 


Pour toutes ces questions, les différents choix qui s'offrent à nous quand on habite en appartement ou que nous n'avons pas de composteur chez nous, je t'invite à lire cet article complet sur le sujet : 


Le Bokashi


Nous avons finalement opté pour le composteur Bokashi de la marque Skaza et dont le modèle est Organko 2. Le Bokashi est composé : 
  • D'un bac qui recevra vos matières organiques et qui peut contenir jusqu'à 16L de déchets
  • D'un bac permettant la récupération du ferment liquide que vous pourrez ensuite utiliser pour les plantes notamment. Ce liquide s'écoule par le petit robinet, ce qui est bien pratique.
  • D'un "aplatisseur" permettant à la fois d'aplatir vos matières organiques mais également de chasser l'air et permettre une meilleure décomposition
  • Du "son" permettant la fermentation de manière accélérée (non obligatoire)

Utilisation du bokashi


A chaque fois que vous avez des déchets, vous les mettez dans votre bokashi. Pour accélerer la décomposition vous pouvez y ajouter une fine couche de "son" puis aplatissez le tout. Vous répétez l'opération à chaque fois que vous ajoutez des déchets. On conseille tous les 10/15jours de remuer un peu l'intérieur du bokashi pour permettre une homogénéité. 

Une fois le bokashi plein, vous le laissez 15 jours sans ouverture. Vous pourrez ensuite récupérer le compost (la matière organique) pour votre jardin et le liquide, pour arroser vos plantes.

Dans notre cas, nous allons utiliser le compost et le déposer dans le composteur de notre jardin partagé quand cela sera possible. Cela nous permettra d'avoir un bon roulement. 



Que mettre dans le bokashi ?


Ce qu'on peut mettre :
    • épluchures de légumes, de fruits (coupés en morceaux)
    • restes de fruits et légumes (en morceaux)
    • aliments cuisinés
    • yaourt
    • oeufs (dont coquilles)
    • pain
    • marc de café/thé
    • fleurs fanées
    • sachets de thé
    • quelques mouchoirs
    • reste de viandes et poissons
L'avantage du bokashi, notamment par rapport aux autres composteurs, c'est qu'il autorise la viande et le poisson. Etant végétariens, nous n'avons pas pu explorer tout ça, mais ça peut être un élément dans votre choix.
 
Dans tous les cas, n'oubliez pas que plus les déchets seront petits (et donc pré-découpés) et plus vite ils se décomposeront.


A noter


Le liquide obtenue après fermentation est trop riche pour être utilisé directement dans vos plantes. il vous faudra le diluer : 1/20 est ce qui est souvent recommandé (100mL de liquide pour 2L d'eau).

La matière organique obtenue a souvent besoin de fermenter en terre. L'utiliser telle quelle sur vos plantations ou potager n'est pas recommandé car c'est assez acide. Ne pas hésiter à le laisser fermenter soit dans un compost extérieur, soit sous la terre en creusant un trou par exemple où vous y mettre votre matière.



  


Vous êtes tentés par l'utilisation du bokashi? Vous compostez ? 
Dites-le moi en commentaire !

Aucun commentaire

Retour en haut