Recette Zéro Déchet : le vinaigre de cidre

 Je fais régulièrement des gros pots de compote pour toute la famille à la maison, à base majoritairement de pommes. Au départ je compostais le trognon et potentiellement les épluchures et puis depuis maintenant quasiment 1 an, je récupère tout ces restes pour faire notre vinaigre de cidre. 

Encore plus écologique et toujours dans une démarche de réduction de déchet, cela me permet notamment de ne plus en acheter. Or le vinaigre de cidre on l'utilise beaucoup chez nous : pour faire des sauces salades, des pickles d'oignon, comme liquide de rinçage de shampoing etc. Bref, on en consomme pas mal.

J'avais donc envie de vous donner cette recette ultra facile, qui vous permettra d'avoir votre vinaigre de cidre DIY et Zéro Déchet.




Ingrédients


Vous aurez besoin pour environ 1L de vinaigre de cidre : 
  • 1L d'eau
  • 4 cuillères à café de sucre
  • Des épluchures, des trognons, des restes de pommes
  • Un pot en verre (type Le Parfait) d'1L 

Recette


La recette se fait en deux temps. 

Dans un premier temps, vous mettez l'ensemble des ingrédients (eau, reste de pommes et sucre) dans le pot en verre que vous mélangerez bien pour que tout soit homogène. 
Puis vous recouvrez votre pot avec un filtre à café ou un sac à vrac, bref quelque chose pour que l'air puisse passer. 

Vous laisserez prendre ce mélange pendant 15 jours, en remuant tous les 2/3 jours, idéalement dans un endroit sombre.

Au bout de 15 jours, vous filtrerez votre mélange (en enlevant notamment les restes de pommes) puis vous laisserez le vinaigre bien prendre pendant 3 à 4 semaines (cela lui permet d'avoir ce petit goût acidulé). 

Ensuite, il sera prêt à être utilisé !


          


Tenté par cette recette ? Vous consommez du vinaigre de cidre ? 
Dites-moi tout en commentaire!

Faire ses courses en vrac, le vrai coût (et mes conseils)

Depuis quelques temps l'idée d'un article récapitulatif sur la vrac me trottait dans la tête, puisque j'en parle régulièrement sur Instagram et que j'ai souvent des questions à ce propos. 

Alors j'ai profité de quelques courses dans mes magasins habituels pour faire le point côté économique du vrac et avoir ainsi toutes les informations pour être la plus exhaustive possible sur ce sujet dont on parle tant.

Le vrac est maintenant partout : dans les magasins bio, les grandes enseignes et il y a même des magasins spécialisés qui émergent chaque jour un peu partout en France.

Mais concrètement, le vrac qu'est-ce que c'est ? C'est ce qui regroupe tous les systèmes d'achat de produits non emballés. Cela s'est tellement démocratisé depuis quelques années, qu'on y retrouve l'ensemble des produits secs : riz, céréales, farine mais aussi bonbons, produits d'entretien, olives, etc.

Chez nous, vous le savez, on est adepte notamment pour l'aspect écologique : acheter en vrac c'est ne plus avoir d'emballage et ainsi réduire ses déchets, dans la fameuse démarche "Zéro Déchet".





Les avantages du vrac

> Le 0 emballage qui permet vraiment d'avoir une réduction des déchets

> La contenance à ta convenance : tu peux prendre 5kg de farine ou 20g de noisettes au miel pour goûter. Moins de gaspillage et moins de déchet pour les grosses quantités.

> C'est plus sain : les emballages sont en plastique et on le sait, avec le transport et le stockage, ce n'est pas ce qu'il y a de meilleur pour la santé ni pour la planète.

> L'important c'est le produit et pas le packaging. On se fit aux visuels et aux senteurs, et ça ne trompe pas. 

Où trouver du vrac ? 


Maintenant le vrac se démocratise énormément, autant en ville qu'en périphérie ou en campagne. On peut faire ses courses en grandes et moyenne surfaces et trouver le corner vrac (souvent vers le rayon bio), mais aussi en magasin biologique ou dans les magasins spécialisés sur le vrac (Day By Day, vrac n roll, etc).

N'hésitez pas à vous renseigner dans votre ville. Pour les lyonnais, la chouette carte de Tiff In Lyon les recense.

Comment faire ses courses en vrac ?

Faire ses courses en vrac nécessite un peu d'anticipation puisque vous devrez venir avec de quoi ramener votre vrac chez vous. Pour cela plusieurs options :


  • Les sacs à vrac sont le plus pratique et léger pour tout ce qui est sec ou les fruits/légumes (graines, fruits secs, céréales, etc)
  • Ses bocaux mais attention, remplis ils deviennent vite lourds. Cela peut être pratique pour des choses spécifiques comme la farine par exemple
  • Ses bouteilles pour l'huile par exemple ou le lait. 
  • Une boite à oeufs

De notre côté on a toujours un tote bag avec des boites à oeufs et des sacs à vrac dans la voiture et un autre dans l'entrée chez nous. Cela nous évite d'en oublier et de savoir qu'on en a toujours un "pas loin" si on décide de faire quelques courses en dernière minute.


Les sacs à vrac se trouvent maintenant facilement en magasin bio, bien qu'ils restent un peu chers. Si vous savez coudre, il sera facile de vous en confectionner. Sinon optez pour la récupération des pochons que vous pouvez recevoir quand vous achetez en ligne, ou des chaussures/sacs.


Mais côté prix, ça donne quoi ?


J'ai longtemps pensé, naïvement peut-être, que compte-tenus des emballages en moins (et donc des packagings non présents, etc) le vrac était moins cher que les produits emballés. 


En magasin


Et c'est là où j'ai eu quelques surprises. J'ai donc fait la comparaison des prix entre vrac et non vrac dans deux magasins : une grande surface et un magasin bio. 

Je n'ai pas pu comparer tous les produits vracs, mais j'ai relevé quelques prix notamment pour le café, les pâtes et quelques céréales en sec (type pois chiche). 

Globalement les produits emballés étaient toujours moins chers que les mêmes produits en vrac. La différence de prix allait de quelques centimes d'euros (pour les pâtes par exemple 2.8euros au kilo en vrac vs. 2.38euros en sachet au kilo) jusqu'à plusieurs euros voir même une dizaine d'euros (le café en vrac était à 16.49 euros en vrac au kilo vs. 11.24 euros au kilo en sachet, et le pire a été sur le pois chiche affiché 1.3 euros les 100g -donc 13 euros au kilo- vs. 4.51 euros au kilo en sachet, où on était carrément sur le même distributeur -Markal-).

Autre exemple : il y a 3 semaines j'ai voulu re-remplir mon bidon de vinaigre ménager au magasin vrac vers chez moi, puisqu'ayant déjà le bidon cela me permettrait de n'avoir aucun emballage. J'avais acheté les 5L 7,85 euros sur La Fouche, le re-remplir m'a coûté quasiment 14 euros. Le double.


  

 

En ligne


Depuis le premier confinement, j'ai pris l'habitude de faire quelques courses de produits secs et qu'on consomme pas mal, en ligne. 

Pour ça, je passe notamment par le site en ligne bio La Fourche qui propose des prix très bas sur un grand nombre de produits. Depuis, la majorité de mes courses proviennent de ce site concernant les produits secs, boissons, le lait infantil de mon fils, etc. Ils proposent du vrac et des grosses contenances (je prends notamment ma farine ou les flocons d'avoine par 5 kg).

Ce que je vous invite à faire pour vous en convaincre, c'est de comparer les prix sur le site vs. ce que vous avez acheté dans votre magasin. Cela vous permettra de vous en rendre compte et de pouvoir comparer les économies.

Site La Fourche (-20 euros sur votre adhésion avec le code LEBAZARDALISON20)


        

       Vous faites vos courses en vrac ? 

Vous avez déjà remarqué cette différence de prix?

Retour en haut