Affichage des articles dont le libellé est Kids. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Kids. Afficher tous les articles

Quels matériels et accessoires pour mettre en place les bacs sensoriels pour enfant?

Les bacs sensoriels pour enfant sont de plus en plus présents, vous le savez j'adore en proposer à Sasha avec des thèmes, accessoires et matériels différents. Je trouve que ces bacs permettent aux enfants d'explorer, d'éveiller la curiosité, de manipuler, d'observer et de stimuler leur sens.

Ici j'en propose donc régulièrement à Sasha en fonction de ses appétences du moment, afin d'éveiller la curiosité et l'envie chez lui. Ces bacs, je les partage régulièrement sur Instagram et j'en avais également fais un article, aujourd'hui j'avais envie de vous lister mes indispensables côté matériels et accessoires pour vous montrer la facilité de mise en place. 




Le bac sensoriel ou la table d'activités


Le matériel nécessaire pour faire des activités de bacs sensoriels reste le support premier. Au démarrage, quand Sasha avait 6 mois je lui proposais des bacs (qui était en fait des plats à gratin en céramique) avec de la gelée ou des glaçons, pour vous dire qu'un matériel sophistiqué n'est pas forcément nécessaire. Un carton, un bac seul, un panier ou un seau peuvent aussi bien faire l'affaire!

Ceci dit à son premier anniversaire, il a eut la table FLISAT d'Ikea avec différentes tailles de bacs et depuis on n'utilise plus qu'elle pour faire les activités mais aussi comme bureau. Elle a l'avantage d'être esthétique et en bois.

Vous trouverez facilement d'autres modèles, souvent en plastique, dans des magasins spécialisés sous le nom "table d'activités". 

Et puis il y a toujours l'option DIY, vous avez pas mal de tutoriels en ligne.



Une base

Plusieurs "bases" sont possibles dans les bacs sensoriels pour justement permettre à l'enfant de tester, sentir, transvaser, etc :

  • Du produits secs ; pâtes, riz, haricots secs, pois chiches
  • De la terre 
  • Du sable
  • Des billes d'eau
  • De la gelée (recette à base d'agar-agar)
  • Des glacons
  • De la pâte à modeler
  • Du play Mais
  • ...

Le matériel


Je mets souvent à disposition à Sasha des petites choses pour manipuler et améliorer sa motricité et dextérité, notamment : 

  • Des pipettes quand on manipule du liquide
  • Ce set de motricité
  • Des pinces
  • Des cuillères de toutes tailles, en bois, en métal, ...
  • Des verres, des petits pots, de quoi lui permettre de transvaser
  • Des pichets pour les versers
  • Des entonnoirs
  • Son set de jardinage
  • Des moules
  • ...

Les accessoires


Souvent les accessoires que je lui propose sont en accord avec la thématique, mais tout peut être intéressant :

  • Des pièces/boutons et une boite pour la recherche de trésors
  • Ses véhicules de chantier
  • Ses animaux Schleich
  • Les Safari Ltd : insectes, Arctique, ...
  • Des objets de la nature pour faire des bacs sensoriels de saison
  • Des pompons
  • Des fausses fleurs en plastique
  • Des coquillages
  • ...

      


Je vous partage souvent nos bacs sensoriels mais j'aime beaucoup en proposer à Sasha. Depuis quelques temps, je lui laisse même le bac à disposition pendant 1 semaine/10 jours. Ainsi il peut y revenir quand il le souhaite.

Ce genre d'activités le passionne, il peut parfois y jouer quasiment 1h en autonomie. 

J'aime lui proposer des bacs avec des thématiques : prendre soin de son poupon, jardinage, expériences colorées, les insectes dans l'herbe, les habitats des animaux, bacs sensoriels d'Automne. Les sujets sont infinis et quand ça lui plait, je lui repropose des activités qu'il a déjà fait et apprécié. 


          


Et vous? Adepte des bacs sensoriels?

0

Dans la trousse de toilette de Sasha

 J'avais envie de vous détailler la trousse de toilette de Sasha, composée de produits de soin et d'hygiène essentiels pour ne pas nous surcharger, pendant nos vacances. 

Comme habituellement, je privilégie les produits naturels, bruts et bio pour sa peau fragile. J'essaie de ne pas trop utiliser de produits différents, et si vous me suivez sur Instagram ce sont pour la plupart, des marques dont je vous parle depuis sa naissance. 

On part pour 3 semaines, au soleil, voici donc les indispensables.


2

Quelles lessives pour ses couches lavables ?

Je crois que cela a été l'une des premières questions que je me suis posée quand on est passé aux couches lavables : quelles lessives utiliser ? 

Une chose est sûr : on évite au maximum les lessives avec de la glycérine qui, à force d'utilisation, rend la couches encrassées. Et qui dit couche encrassée dit couche qui n'absorbe plus, autant dire, une couche qui ne sert quasiment à rien. 

On était passés sur des lessives écologiques depuis plusieurs années, mais il a fallu réadapter tout cela d'autant qu'entre temps j'ai également trouvé LA recette de lessive maison parfaite. 

J'avais donc envie de vous parler un peu plus de notre routine lessive avec les couches lavables.




Les lessives écologiques maison


A partir du moment où vous faites votre lessive avec du vrai savon de Marseille (sans glycérine donc) ou au savon noir aucun problème pour utiliser cette lessive avec vos couches ou cotons lavables. 

La lessive au lierre est également compatible car sans glycérine.

Chez nous on alterne en fonction de ce qu'on a : soit lessive au savon noir soit lessive au lierre.




Les lessives écologiques du commerce


Bien entendu, vous pouvez totalement utilisé une lessive du commerce. Les lessives écologiques ont de nombreux avantages notamment pour la plupart, d'être compatible aux couches lavables. 
Comme le reste, il faudra juste vérifier que la lessive ne contient pas de glycérine. 

De notre côté, on achète très rarement de la lessive, j'ai plutôt tendance à la faire moi-même. Quand c'est le cas, je prends le bidon de 5L de l'Artisan Savonnier sur La Fourche (et vous avez toujours -20 euros sur l'adhésion avec le code LEBAZARDALISON20), je sais qu'elle est vraiment clean niveau composition et qu'elle pourra aussi bien s'adapter à notre linge qu'aux couches lavables.




       

Quelles lessives vous utilisez au quotidien ? 

0

6 idées d'activités nature dès 12 mois

Depuis la naissance de Sasha, on met un point d'honneur a passer beaucoup de temps en extérieur. Quand il était nourrisson, cela passait notamment par des phases d'éveil dans l'herbe, puis en grandissant à des activités plus ciblées mais toujours simples. 

N'oublions pas que jusqu'à 3 ans, les enfants ne se concentrent jamais longtemps et que je n'ai pas forcément l'envie ni le temps de préparer longuement les activités. L'avantage certains avec ces idées d'activité nature, c'est que vous bénéficierez du matériel déjà présent dans la naturelle qui est peu couteux. 





1. Se balader

J'ai découvert le projet 1000 Hours outside il y a déjà plusieurs mois, une évidence pour nous qui le mettions déjà en pratique depuis pas mal de temps. On s'est rapidement rendu compte que si Sasha n'avait pas sa dose d'extérieur il dormait mal à la sieste et/ou le soir.

De mon côté, j'apprécie changer d'endroit, me balader en forêt, le long de fleuve sans avoir de but précis. On alterne donc ces balades plus nature et les sorties au parc par exemple.

L'important est de s'aérer mais aussi de découvrir d'autres endroits, d'autres paysages et explorer.


2. Peindre la nature

Régulièrement, au cours de nos balades, on revient les mains (et le sac) chargé de trésors en tout genre, différents selon les saisons. 

On les réutilise de diverses manières, et comme Sasha apprécie la peinture je lui propose toujours de peindre sur des morceaux de nature : pommes de peint, feuilles collées, troncs d'arbres, pierres, il y a mille possibilités !



             


3. Les activités de tri/transvasement

On profite de nos trésors ramenés pour faire des activités de tri ou de transvasement qui changent : avec des petits cailloux, des pommes de pins ou tout ce qui lui plait.


4. La chasse aux trésors

Il y a quelques mois j'ai découvert ces jolies nomenclatures du blog de Crapoullot-Montessori. Après les avoir imprimé et plastifié pour pouvoir les réutiliser régulièrement, je les emporte parfois avec moi lors d'une balade. 

On en profite donc pour faire une chasse aux trésors grandeur nature. 

Parfait pour développer le vocabulaire, l'autonomie, la concentration et passer un bon moment !


5. La soupe aux fleurs

A faire pendant cette période de Printemps/été : ramasser des fleurs en tout genre. Puis dans la table IKEA FLISAT ou dans un bac, les mettre dans de l'eau avec quelques ustensiles sympas.

Sasha adore transvaser, c'est le genre d'activité qui lui plait : il va mélanger les fleurs, les découper, enlever certaines pétales, les trier etc.


6. Les bacs sensorielles

A chaque saison, on ramasse des objets de la nature dans le but de faire un bac sensoriel dédié. Parfois je ramasse des choses plus spécifique selon les thématiques : pour le bac sensoriel "chantier" j'avais pris des brindilles et du bois, etc.

> L'article complet sur les bacs sensoriels.


                    

Et vous, des activités à recommander ?
0

Bien choisir ses couches jetables

Vous le savez, depuis la naissance de Sasha nous alternons entre couches lavables et couches jetables dans plusieurs situations : lorsqu'il est gardé en journée par son assistante maternelle et lors des voyages nous utilisons du jetable, le reste du temps nous utilisons des couches lavables

Cette répartition est celle qui nous convient le mieux, depuis maintenant 2 ans quasiment. Elle est loin d'être parfaite écologiquement parlant et bien sûr qu'être en 100% couche lavable serait bien mieux pour réduire nos déchets mais nous avons fait avec nos contraintes et aussi notre mode de vie. 

Il y a déjà plusieurs mois j'ai découvert Change Now, une marque engagée écologiquement parlant mais aussi pour la santé de nos enfants. 

Enceinte, j'avais parcouru de nombreuses études comparatives de couches jetables, notamment pour éviter les produits nocifs. Et j'ai finalement trouvé !


0

Les indispensables pour protéger les enfants du soleil et de la chaleur

La chaleur et le soleil sont bien de sortis depuis quelques jours sur Lyon, de notre côté j'ai été plutôt prévoyante cette année puisque j'avais acheté tout nos essentiels et indispensables lorsqu'il y a du soleil et de la chaleur dès Mai histoire de pouvoir les dégainer à temps. 

Même si Sasha est plus grand cette année, il reste encore fragile face au soleil et aux fortes chaleurs, j'ai donc opté pour des indispensables déjà éprouvés l'année dernière quand il avait 1 an, mais j'avais aussi envie de vous montrer quelques jolies marques françaises complémentaires écoresponsables.

On démarre ? 


0

4 raisons d'opter pour la location de jouets

Les jeux et les jouets occupent mine de rien une place importante, même pour moi qui limite pas mal, privilégie les jeux en bois et fait régulièrement des roulements dans les jeux à disposition pour Sasha. 

D'autant plus qu'ils grandissent à une vitesse folle, ils évoluent et leurs besoins d'expérimenter, tester et rester aussi. Alors leur intérêt et désintérêt pour certains jeux peut durer quelques jours seulement. 

J'ai récemment pu tester 2 locations de jeux/univers, j'ai eu de belles surprises globalement et j'ai pu mesurer l'intérêt de se tourner vers ce genre de service surtout si comme moi vous ne souhaitez pas crouler sous les jeux d'enfants, et que vous essayez toujours de trouver l'alternative écologique.

J'avais donc envie de vous partager mes 4 bonnes raisons d'opter pour la location de jouets.



0

5 activités vie pratique à proposer dès 18 mois

Les enfants sont à partir de 18 mois, beaucoup dans le mimétisme : ils ont envie de faire comme nous que ce soit en cuisine ou dans la salle de bain. Ils veulent tout voir, tout toucher et participer. 

Depuis qu'il est petit, quand il en montre l'intérêt, j'intègre Sasha dans ce que je fais en lui parlant et détaillant mes gestes, en lui donnant des petites tâches à effectuer qui sont dans ces capacités. Et forcément, avec le temps je l'implique davantage. 



0

Lavage, entretien et décrassage des couches (et cotons) lavables

En cette semaine de la couche lavable, j'avais très (très) envie de vous faire un article autour du lavage, de l'entretien (et potentiellement du décrassage) des couches lavables, car je sais que c'est ce qui effraie le plus au début. 

Il faut dire que quand on a un bébé, le temps manque souvent, alors on se dit que passer aux couches lavables rajoutera des contraintes et surtout, que le lavage et l'entretien a l'air bien compliqué.

Vous aurez donc toutes les informations ici, pour vous permettre d'une part de vous faire votre propre idée mais aussi de savoir comment bien en prendre soin. 




Avant la première utilisation


Si vous avez des couches neuves, selon la marque, vous devrez probablement faire 3 à 4 lavages de vos couches lavables afin d'obtenir des fibres absorbantes qui puissent être efficaces quand vous les utiliserez.
De mon côté, j'ai majoritairement des Bambino Mio, qui elles ne nécessitent pas autant de pré-lavages avant une première utilisation (1 seul suffit, histoire qu'elles soient toutes propres pour votre enfant). 

A contrario, si vous optez pour des couches d'occasions ayant déjà servies, le pré-lavage aura été fait. Cependant, il est possible que vous deviez les décrasser : si c'est le cas, je vous invite à lire le paragraphe à ce sujet. 


Au quotidien


Stockage


Je stocke mes couches lavables ainsi que mes cotons lavables dans une grosse poubelle en métal de chez Ikea, c'est idéal car il n'y a pas d'absorption d'odeurs possibles et la contenance est suffisante pour en mettre plus d'une quinzaine.

Lavage


Je lave mes cotons lavables 1 fois par semaine et mes couches lavables 1 à 2 fois par semaine (à noter qu'on n'utilise pas les couches lavables à plein temps, chez son Assistante Maternelle il est en couches jetables par exemple).

Pour le lavage, si vous avez des TE1, comme moi, il faudra bien enlever l'insert absorbant pour qu'il soit parfaitement laver. 



Côté lessive, j'alterne entre : 
Toutes les lessives ne sont pas "compatibles" avec les couches lavables, notamment celles contenant de la glycérine, tout simplement parce qu'elles encrassent les fibres et vous vous retrouverez avec des couches qui n'absorbent plus. 

Idem, on évite fortement le vinaigre qui abiment les élastiques.

Toujours un lavage à 40 degrés (je monte jusqu'à 60 degrés si c'est vraiment très sale) en machine.

Attention à bien fermer les scratches de vos couches lavables sur eux-mêmes pour éviter qu'ils accrochent le reste du "linge" et qu'ils s'abiment.


Séchage


L'idéal reste un séchage à l'air libre, au soleil, pour "blanchir" vos couches et cotons lavables. 

On évite le sèche-linge, qui encore une fois va casser la fibre et rendra vos couches lavables moins absorbantes. 


Le décrassage


Le décrassage n'est pas obligatoire, mais j'aime bien le faire dans deux cas : 
  • Quand mes couches ou cotons, sont moins absorbants qu'avant
  • Tous les 6 mois/1 an, en entretien de fond, pour vraiment conserver mes couches et cotons longtemps
Dans un seau :
- mettre les inserts des couches lavable (uniquement !) et cotons lavables et de l'eau bouillante
     - rajouter 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
     - rajouter 2 cuillères à soupe de percarbonate de sodium
Laisser tremper toute une nuit, puis passez les en machine sur un cycle avec lessive classique.




      

Vous utilisez les couches lavables? Vous avez envie de vous lancer ?
Laissez un commentaire pour partager votre expérience !
0

Gestion des émotions des enfants : nos outils

Le sujet des émotions chez l'enfant est un vaste sujet, qui me passionne autant que les neuro-sciences. Ce n'est pas pour autant que notre enfant ne traverse pas des tempêtes émotionnelles et des crises de frustration, bien au contraire et c'est normal vu son âge, mais nous sommes davantage aiguillés pour pouvoir l'accompagner au mieux grâce à toutes les petites choses que l'on a mis au quotidien. 

D'une part pour mieux comprendre et qu'il puisse aussi appréhender par rapport à ce qu'il ressent et dans un second temps pour pouvoir répondre et accompagner ce qu'il traverse.

J'avais donc envie de vous partager les astuces, les jeux et plus généralement ce qu'on a mis en place pour accompagner au mieux.




Qu'est-ce qu'une émotion ? 


Définition : "État affectif, plaisir ou douleur, nettement prononcé."
Les 4 grandes émotions qu'on connait sont la joie, la colère, la peur et la tristesse. Mais il en existe évidemment beaucoup d'autres (la surprise, la frustration, ...) ainsi que degré bien différent. 

Il est normal de ressentir diverses émotions au cours d'une journée, on estime d'ailleurs qu'une personne en ressent une centaine. Contrairement à nous, nos enfants découvrent ce sentiment, apprennent à l'apprivoiser et à le gérer. 

Les difficultés face aux émotions, pour nous adultes, résident notamment sur les émotions dites négatives (la colère, la tristesse) puisqu'elle nous renvoie à nos propres gestions des émotions. Souvent, pour les émotions dites "positives" (la joie par exemple), on voit rarement de problèmes associés. 

Pour vraiment approfondir mes connaissance sur ce sujet, et aussi pour me permettre de me confronter à ma propre gestion de mes émotions, j'ai suivi deux ateliers hyper intéressants sur le sujet avec Le Capp (qui se sont fait à distance avec la crise sanitaire mais à la base c'est lyonnais). J'y ai appris beaucoup à la fois sur le fonctionnement du cerveau des enfants pour chacune des émotions mais surtout des idées, cas concrets sur la gestion de celles-ci. 



Ce qu'on a mis en place chez nous


1. La roue des émotions


Sur le frigo, nous avons affiché une roue basique avec 6 émotions simples (joie, peur, tristesse, colère, frustration, surprise) trouvée sur Internet depuis ses 13/14 mois. L'idée étant que plusieurs fois par jour, on allait voir la roue et on se positionnait par rapport à notre ressenti du moment. 

Au début nous le faisions que nous adultes (essentiellement parce qu'on était les seuls à parler ;)) et puis quand le langage de Sasha s'est suffisamment développé, on en profité pour le questionner à son tour, et expliciter. 

Ce support, très facile à mettre en place, est chouette sur le long terme et sera davantage utilisé avec l'âge.


2. Pipouette


LA poupée des émotions, commandée à Sasha pour ses 17 mois, ils sont devenus inséparables depuis. 
Pipouette c'est une poupée/peluche, qui a des visages représentant des émotions interchangeables grâce à des scratches.

C'est vraiment un super support pour pouvoir parler des émotions et permettre à l'enfant également de se confier et pouvoir matérialiser ce qu'il ressent. La poupée est en plus hyper mignonne, pratique et les visages représentant les émotions sont nombreux. 


3. Le mémory des émotions TangramMontessori


Ce jeu de mémo nous a permis d'aller un peu plus loin que les premières émotions puisqu'il permet d'en exprimer 12. 12 émotions donc, 12 couleurs, et de multiples manières d'y jouer. 

Bien sûr il y a le mémory bien sûr, permettant de nommer chaque émotion représentée par un smiley mais on peut aussi jouer avec les couleurs, etc.



                    


4. Nomenclatures des émotions


Vous connaissez mon amour pour les nomenclatures, les émotions ne pouvaient pas y échapper. Des images d'enfants avec des émotions telles que la tristesse, la joie ou la peur. 

On pioche des images, on décrit ce qu'on voit et on met des mots sur les émotions. Se peut être aussi l'occasion de classer les images par émotions. 

Sasha adore les regarder, souvent, par période, certaines lui parlent beaucoup plus que d'autres. On en profite pour reparler aussi à froid de certaines situations ("tu te rappelles la dernière fois tu étais fâché parce que ... qu'est-ce que tu as ressenti ? Qu'est-ce que tu as fait ? ...).


5. Les livres


Toujours les livres, pour discuter autour d'un sujet, ça reste un chouette support pour échanger. Sur les émotions nous avons plusieurs livres : 
  • Les mincisses que j'aime beaucoup car il y a des volets donc ça rend la lecture plus interactive
  • La collection "Les émotions de Gaston" pour laquelle 1 livre = 1 émotion, proposant des solutions (par exemple des exercices de sophrologie ou de respiration)


    


Qu'est-ce que vous utilisez pour parler des émotions chez vous ? 
Vous connaissiez Pipouette et le mémory des émotions ?
0

Bacs sensoriels Montessori, qu'est-ce que c'est ?

Sur Instagram, je vous partage souvent mes idées d'activités pour Sasha et notamment ce que je lui met à disposition pour des activités avec des bacs sensoriels. Je prends de plus en plus de plaisir à lui en constituer et à essayer de taper pile dans ses centres d'intérêts du moment. 

Comme je reçois souvent des questions sur le sujet, je me suis dis que j'allais vous centraliser par ici, pour que ce soit plus simple pour tout le monde, les informations clés pour que vous puissiez aussi en mettre en place chez vous : à quoi servent les bacs sensoriels, les activités, les thèmes, ce qu'on peut y mettre, etc.


0

Les cartes de nomenclatures Montessori : matériel et activités

Notre passion pour les nomenclatures à la maison ne cesse de grandir, il faut dire qu'avec Sasha qui est plein essor du langage c'est l'idéal. Et tout y passe : les animaux, les couleurs, les aliments, les nuanciers et les objets du quotidien, on varie les activités toujours selon ses intérêts du moment. 

Je sais que cela vous intéresse souvent quand j'en parle sur Instagram (@lebazardalison), j'avais donc envie de faire un article récapitulatif où vous pourrez retrouver l'ensemble des informations nécessaires pour se lancer d'une part, avec le matériel notamment et toutes les références, mais aussi quelques activités et ce qu'on a mis en place chez nous avec ces cartes de nomenclatures.


0

Le jeu libre : explications et incontournables

J'ai toujours intégré le jeu libre depuis la naissance de Sasha, sans beaucoup d'accroche au début, mais depuis qu'il a passé sa première année, j'en vois vraiment les effets. 

Il suffit de souvent 3 fois rien pour lancer quelque chose, que Sasha accroche et qu'il joue un moment. Parfois le matériel également que l'on a à la maison lui permet aussi régulièrement de trouver un jeu de manière complètement spontané. Et c'est toujours dans ces moments-là que je l'observe et que je laisse libre court à son imagination. 

Je sais que le jeu libre (comme pas mal d'autres chose) est sûrement quelque chose que vous mettez en pratique avec votre(vos) enfant(s) sans forcément avoir mis un nom dessus. 
Quoiqu'il en soit, j'avais envie d'y consacrer un article, pour (re)définir et vous montrer comment on fonctionne chez nous, ainsi que les supports et jeux que je considère comme incontournable pour inviter les enfants à imaginer et jouer.





Le jeu libre, qu'est-ce que c'est? 


Le jeu libre a pris ses racines dans la Pédagogie Montessori (encore et toujours) inclut de nombreuses actions diverses (sauter, se créer des histoires, explorer, ...) et peut pratiquer seul ou à plusieurs. 
L'idée étant notamment que grâce à un seul et même support, l'enfant puisse donner libre court à son imagination. 

L'exemple le plus simple que j'aime donner est finalement le bout de bois : l'enfant peut en faire un arc, peut les casser et en faire des fagots, peut également les prendre pour des personnes et raconter une histoire et les faire se balader, etc. Le jeu/support n'a de limite que l'imagination et l'inventivité de l'enfant.


En quoi le jeu libre est important ? 


Le jeu libre est crucial pour le développement de l'enfant, sur de nombreux aspects : la concentration, la confiance en soi, le langage, l'éveil, la créativité et la liberté. C'est un moment important pour la construction de l'enfant.

Dans un monde de sur-stimulation, se poser et se concentrer sur une activité est encore plus compliqué pour les bébés (ou enfants). Quand ils ont à leur disposition des jeux/outils qui leur permettent d'être créative et avec lesquels ils peuvent explorer pleinement leur capacité, ils pourront jouer et se concentrer plus longtemps.

A noter que le jeu libre n'a pas de finalité tangible : vous n'aurez pas un dessin à la fin, ou un support qui vous permettra de vous dire "ok mon enfant a pu accomplir ça ou ça à la fin de l'activité". Pour autant, le jeu libre lui aura permis de se construire et d'évoluer.


Comment mettre en place le jeu libre? 


Maintenant que vous avez compris ce qu'est le jeu libre, je suis certaine que vous êtes en train de vous dire que votre enfant pratique déjà le jeu libre, notamment dehors vu que l'extérieur est souvent un terrain propice aux jeux en tout genre. 
Et en effet, les enfants profitent souvent de leur propre cadre pour explorer toute leur créativité.

Chez soi, on peut également facilement mettre en place des lieux ou avoir des jeux qui favorisent le jeu libre. Attention, favoriser le jeu libre et un environnement propice ne veut pas dire que nous n'avons rien à faire en tant qu'adulte. Il faudra préalablement avoir suffisamment observer son enfant et trouver son intérêt à l'instant T pour lui proposer des choses qui l'intéresseront et qui lui feront développer sa créativité.

De manière générale, tout jeu/jouet neutre (idéalement en bois) et non coloré, avec son et lumière, permettra davantage à l'enfant de se projeter et de trouver une utilisation détournée de ce jeu/jouet.


Nos incontournables, qui favorisent le jeu libre :

  • La planche Wobbel : cette planche en bois courbée que Sasha a eu vers ses 11 mois et qu'il utilise régulièrement depuis, au début pour sa motricité (cf la photo de l'article), mais aussi comme toboggan, comme pont pour ses voitures ou pour faire rouler ses balles. La Wobbel a diverses utilisations, qui évoluent en même temps que l'âge de l'enfant
  • Le jeu de blocs et construction Lovevery : tout est possible avec ce set de blocs, de formes et couleurs différentes ; faire des tours, faire une voiture, construire une maison, faire du tri de couleur etc. Un basique pour moi, plus versatile que les Kappla par exemple.
  • Les bacs sensoriels ou bacs d'exploration : depuis ses 13 mois environ, je propose parfois à Sasha des bacs d'exploration très simple sans ou avec thème, pour qu'il puisse explorer, transvaser, utiliser ses voitures ou des animaux et se créer des histoires
  • L'arc-en-ciel Grimm's ou équivalent : A la fois élément de décoration, mais aussi jeu polyvalent, que l'on utilise pour faire des circuits, ou en les intégrant aux bacs sensoriels par exemple, pour monter des tours ou développer le langage (grand vs petit, couleurs, ...)
  • Grapat : future acquisition que les bonhommes colorés Grapat en bois, pour permettre à Sasha de pouvoir explorer et développer sa créativité. Je pourrai également les intégrer dans les bacs sensoriels, etc. 


         




Vous connaissiez les jeux libres ? 
Vous le pratiquez avec vos enfants ?
0

Jeux et activités pour bébé 12-18 mois

Sasha a maintenant 18 mois révolus, j'avais donc envie de vous faire un article récapitulatif des jeux ou activités qui ont bien fonctionné chez nous histoire de vous donner quelques pistes et vous inspirer. 

Beaucoup des activités que je vais vous proposer ici seront inspirés de la pédagogie Montessori, j'en profite également pour (re)dire que ce qui intéresse mon enfant à un âge précis intéressera un autre enfant au même âge mais ça peut vous donner quelques pistes.

Sachez également que je partage tout cela également au jour le jour sur Instagram @lebazardalison et je stocke tout dans des stories à la Une pour s'y retrouver plus facilement.



Les jeux pour les 12-18 mois

 
On a vraiment vu une différence d'activités sur cette tranche d'âge où Sasha adorait découvrir et passait parfois de longes minutes sur certaines activités qu'il faisait et refaisait jusqu'à la maitriser parfaitement. J'ai donc continuer les roulements de jeux dans le salon et sa chambre afin qu'il ne s'ennuie pas.

Les jeux qui ont bien fonctionné chez nous :

  • Les boites de fermetures Montessori de Nature&Découvertes, une vraie passion pour lui
  • Le jeu de pêche à la ligne Djeco 
  • Les boites à formes DIY : avec des pailles, comme tirelire, etc
  • Perles à enfiler Oxybul, top pour travailler la motricité fine
  • Les pots gigogne à empiler ainsi que les boites à empiler
  • Les lego un classique qui fonctionnent toujours
  • Les instruments de musique : piano, maracas, xylophone and co
  • Les animaux Schleich, on les a emmener cet été Sasha y jouait dans le sable, dans l'eau etc.
  • Les formes à emboiter Montessori 
  • Les jeux de construction en tout genre, pour construire ou casser. C'est aussi top pour commencer à enrichir le vocabulaire des couleurs et des formes
  • Les versers : deux pichets et un peu d'eau. L'enfant va donc verser. Ne pas hésiter à lui mettre à disposition un torchon afin qu'il puisse essuyer quand ça déborde.
  • Le transvasement : deux bols et des éléments (par exemple des aliments secs : pois chiches, haricots, lentilles etc) que l'enfant pourra transvaser avec une cuillère par exemple
  • Les bacs sensoriels notamment ceux où je lui laisse à disposition plein d'ustensiles (cuillères, tasse, verre etc) et un élément avec lequel il peut s'amuser (eau ou sable au début).


       

Les activités 12-18 mois


  • Le triangle de Pickler que je vous ai présenté en détail dans cet article
  • Le coloriage avec ses crayons Crayon Rocks ou les coloriages à l'eau
  • Des activités peinture : sur feuilles, sur pommes de pain, etc 
  • Des gommettes en relief puis des grosses gommettes
  • La baby-gym qui est la nouvelle activité de Sasha depuis Septembre. On adore y aller et ça lui a permis de vraiment être à l'aise en motricité
  • Le baby-yoga : on a testé qu'une fois à la maison, Sasha a bien aimé 20 minutes puis est allé vaquer à ses occupations. Je pense que c'est encore mieux en présentiel.
  • Les longues balades où on prend un sac au "trésors" avec lesquels on fera du collage/peinture dessus en rentrant.


      



0

Les couches lavables Made In France Maya Boo, mon avis

Bientôt 18 mois d'utilisation de couches lavables pour nous, tout se passe toujours bien, nous avons nos habitudes de lavage, notre routine et les roulements sont au point. 

Alors quand j'ai eu la possibilité de tester Maya Boo, une marque française de couches lavables, j'ai hésité tout simplement parce que chez nous tout roulait. 

Et puis finalement, je me suis dis que ce serait l'occasion de (re)tester les TE2, qu'on avait rapidement abandonné au profit de TE1 qui nous convenait davantage, et de vous donner notre avis à la fois sur la marque, mais aussi sur ces modèles de couches lavables et également les voiles lavables!


 

0

Mes conseils pour partir à la montagne avec un bébé

J'adore aller à la montagne, surtout en Hiver quand il y a de la neige. Habituellement j'y vais pour skier mais depuis que j'ai Sasha j'ai appris à apprécier la montagne et les autres activités qu'on peut y faire.
 
Si vous me suivez sur Instagram vous avez pu voir que nous sommes partis tous les deux quelques jours à Chamonix fin Décembre. C'était le deuxième séjour à la montagne pour lui -sa première fois était à 6 mois- et il a davantage apprécié et profité. 

Evidemment partir à la montagne avec un bébé, seule qui plus est, nécessite un peu d'organisation. J'avais donc envie de répondre à toutes les questions qu'on peut se poser : comment l'habiller ? Quelles activités peut-on faire avec un enfant ? Est-ce que l'altitude n'est pas dangereux ? 



Le logement


Honnêtement à la montagne avec un enfant, côté logement cela reste assez limité : soit vous prenez un hôtel soit vous prenez une location d'appartement. Pour avoir testé les deux, l'appartement a l'avantage d'être totalement autonome sur la nourriture, l'hôtel vous permet d'avoir un séjour clé en main.

Cette année j'avais réservé  un hôtel avec restaurant justement pour ne pas avoir à cuisiner et/ou aller au toujours restaurant. Malheureusement Covid oblige, celui-ci était fermé mais le room-service était disponible.

J'avais également choisi l'hôtel pour ses différentes activités : grande salle pour se (re)poser, zone jeux pour enfants, etc. 


Les indispensables dans la valise 


Voici ce que j'ai pris et jugé indispensable dans la valise de Sasha, 17 mois : 
  • Affaires de montagne : combinaison (Monoprix), bonnet, snood et gants
  • Une paire de bottes fourrées (les UGG sont tops) et une paire de baskets (au cas où)
  • L'essentiel pour s'habiller chaudement. J'habillais Sasha "normalement" sous sa combinaison, ainsi quand on rentrait de balade je pouvais lui enlever que sa combinaison et il parait jouer.
  • L'essentiel pour dormir : pyjama, doudou, gigoteuse etc
  • Tout ce qu'il faut pour le change (couches, liniments, ...)
  • Tout ce qu'il faut pour la toilette avec vos basiques + de la crème solaire ! (Laboratoire Biarritz depuis sa naissance pour nous)
  • Sa poussette
  • Quelques indispensables côté nourriture (gourde de compotes/dessert + gâteaux). Comme Sasha est en DME il mange comme nous donc je partageais tous mes plats et j'ai fait quelques courses dans une supérette.
  • On n'oublie pas son lait, biberons, etc.
  • Une mini trousse à pharmacie avec les basiques : Doliprane, sérum physiologique, etc.
Cette fois-ci on ne parait que 4 jours et je n'avais pas envie de me charger. 


   


Les recommandations d'altitude


Les recommandations sont d'aller jusqu'à 1200 mètres jusqu'à 1 an puis 1800 mètres jusqu'à 3 ans. Evidemment cela change si vous habitez déjà en altitude, puisque l'enfant aura toujours vécu ainsi. Comme pour tout, demandez conseil à votre pédiatre/médecin, à 6 mois Sasha nous avait suivi à 1750m et c'était ok.

Dans tous les cas, au moindre doute à la Montagne n'hésitez pas à appeler un médecin notamment s'il fait de la fièvre ou est malade (comme partout vous me direz).



Les activités


Comme d'habitude je suivais le rythme de Sasha. On faisait notre grosse balade ou sortie luge le matin, c'est là qu'il est le plus en forme, puis en début d'après-midi l'air de la montagne et l'activité lui faisait faire des siestes de 3h à chaque fois. 
On profitait ainsi de la fin de journée pour aller se balader dans la ville, jouer dans la neige et manger une crêpe (ok surtout moi). 

L'hôtel était équipé d'un spa, étant toute seule avec Sasha je n'en ai pas profité mais clairement les hôtels avec piscine sont tops avec les petits surtout en fin de journée pour se détendre après une journée froide. 

Ne pas hésitez aussi à regarder les activités proposées par la ville ou la station.

On peut également se faire des randonnées ou sortie raquette avec un enfant si vous le mettez en porte-bébé. Mais ça reste plus simple quand les remontées mécaniques sont utilisables.


    


     




Vous êtes déjà parti en montagne avec un bébé ? 
Des conseils à partager ?

0
Retour en haut