Habiller son enfant de manière responsable et écologique, un casse-tête ?

Rapidement, quand j'ai compris le nombre de choses qu'il fallait lorsqu'on attend un bébé je me suis dis qu'on allait essayer d'être un minimum minimaliste. D'ailleurs je vous avais partagé notre liste de naissance en ce sens.

Et s'il y a bien un point où j'ai rapidement compris qu'il y avait quelque chose à faire dans notre consommation c'était les vêtements. 

Quand on sait qu'un enfant grandit à une vitesse folle, que les vêtements deviennent trop petits au bout de 2/3 mois et qu'il y a un rendement de dingue là-dessus et qu'en parallèle, on essaie d'éviter les matières toxiques directement sur leur peau, on s'est vite dit qu'on voulait à tout prix éviter les vêtements achetés qu'on ne met jamais et une armoire qui déborde.

On a donc rapidement réfléchi à solutionner ce casse-tête et on a trouvé plein d'options plutôt cool.




1. Privilégier le seconde main

Le seconde main marche du feu de dieu pour les enfants, parce qu'on doit changer très très souvent leur garde-robe. Depuis plusieurs années ça s'est clairement démocratisé et on a de plus en plus de sites qui proposent de trouver plein de marques à tout petits prix, parfois neufs avec étiquette (qui n'a jamais eu des vêtements qu'on a pas eu le temps de mettre à ses enfants?).

J'ai deux sites chouchous dans le domaine, mais il y en a plein d'autres : 

Patatam : gros coup de coeur pour ce site qui propose plein de vêtements pour Enfants (mais pas que) à petits prix. On retrouve des marques connus, d'autres moins mais la sélection est très pointue. Le gros avantage c'est que les vêtements sont envoyés directement par le site : on ne paye donc qu'une seule fois les frais de port, c'est donc super rentable.

Vinted : beaucoup de choix également, le site le plus connu mais il faut fouiner et y être régulièrement je trouve, les jolies choses partent vite. L'inconvénient c'est qu'on paie les frais de port pour chaque vendeur, j'essaie donc de prendre plusieurs vêtements par vendeur mais souvent les frais d'envoi sont plus chers que le-dit produit donc j'abandonne.


Qui dit seconde main dit aussi les prêts de votre amie/collègue/soeur/tante/... qui a eu un enfant avant vous et qui peut vous prêter/vendre/donner les affaires qu'elles ont utilisé.
Dans la famille, on a la chance d'avoir deux garçons qui ont moins de 2 ans d'écart avec Sasha, alors je récupère toujours quelques trucs sympas par-ci par-là.


Hésitez pas à regarder aussi du côté des brocantes, dépôt-vente, friperies, bourses aux vêtements et autre, les affaires sont toujours hyper intéressantes.




2. Miser sur les matières naturelles et biologiques

Miser sur les matières naturelles comme le lin, le coton et la laine, c'est toujours mieux que le synthétique.

Egalement, si on achète neuf, on mise sur les vêtements durables et labellisés. De plus en plus de marques proposent des vêtements en coton bio par exemple ou labellisé Oeko-Tex, respectueuse de l'humain et de l'environnement. 
On le sait, c'est loin d'être parfait, mais c'est déjà un bon début et bien mieux que les vêtements traditionnels.

Quand c'est possible, le Made In France et les petites créatrices françaises sont toujours des options sympas, qui proposent des choses que vous retrouverez moins et qui de part leur lieu de fabrication, aura un impact carbone plus faible.




3. Utiliser des vêtements évolutifs

Il existe des pantalons qui sont évolutifs en repliant les jambes et avec un élastique à la taille. La marque Little Woud propose des vêtements qui s'adaptent avec des boutons pressions, jusqu'à 2 ans (un peu comme les couches lavables finalement).

Et puis pour certains vêtements, quelques ourlets vous permettent d'utiliser les vêtements plus tôt sur votre enfant et donc plus longtemps (et ça compte).





A très vite !

Aucun commentaire

Retour en haut