Bébé Zéro Déchet : les couches lavables



On est très loin d'être parfaits en matière de Zéro Déchet mais quand j'ai su que j'étais enceinte et après avoir vu ce que consommait un bébé, je me suis dis qu'il était essentiel qu'on réduise au maximum notre/son impact à ce niveau-là.

On a donc essayé au maximum d'éviter les achats redondants en se focalisant sur une liste de naissance minimaliste, même si forcément j'ai craqué sur des choses juste parce qu'elles étaient mignonnes ou qu'elles me plaisaient. L'idée n'étant pas de se frustrer mais d'acheter réfléchi.

J'ai également acheté quelques vêtements en seconde main et on m'en a pas mal prêté également pour les premiers mois. 

Et puis se posait la question des couches lavables. Pour moi ça a été une évidence qu'il fallait au maximum qu'on en utilise mais j'ai rapidement été noyée sous la masse d'informations/choses à savoir quand j'ai commencé à me renseigner. 

J'ai donc persévérer et fait mes recherches, noter les marques qui correspondaient à ce que je souhaitais, épingler les routines et produits à avoir. 

Bref, quand Sasha est né on savait qu'on ne voulait pas se lancer tout de suite dans les couches lavables et puis comme il faisait moins de 4kg, ce n'était pas possible tout de suite, ce qui nous allait très bien. 

A plus de 3 semaines, on va donc se lancer étant donné qu'il fait maintenant les 4kg nécessaires, mais avant de vous faire un vrai bon retour d'expérience, je voulais vous faire un article récapitulatif sur tout ce que j'avais récolté comme informations.





Pourquoi passer aux couches lavables ?

Un enfant utilise des couches de sa naissance jusqu'à sa propreté et on estime que cela représente 1 tonne de déchet, ce qui est énorme. 

Si on ajoute à cela le côté économique des couches lavables (on estime que le coût des couches lavables est de 500/700 euros vs 1500 euros pour des jetables, sachant que les lavables vous pouvez les utilisez pour vos prochains enfants ou les revendre !) et surtout, le fait que l'on sait ce qu'on met sur nos bébés en passant aux lavables (je ne vous renvoie pas aux dernières études sur ce qu'il y a dans les couches jetables, c'est affolant ...), ça a suffit de nous convaincre. 



Les différents choix de couches lavables

Il existe plusieurs types de couches lavables :

+ Les TE1 (tout-en-un)
Ces couches lavables sont vraiment l'équivalent lavable des couches jetables vues qu'elles sont à usage unique. L'avantage de ces couches TE1, c'est qu'elles sont souvent évolutives et permettent de s'adapter à votre bébé de sa naissance à sa propreté.
Le système à poche permet de pouvoir ajouter ce qu'on appelle des inserts supplémentaires si besoin (pour une absorption supérieure, pour la nuit par exemple).

+ Les TE2 (tout-en-deux)
Ces couches sont en deux parties : la culotte de protection et les inserts. 
Elles ont l'avantage de pouvoir être utilisées plusieurs fois en changeant uniquement les inserts usagers, ce qui est bien plus économique à la fois en lavage mais aussi en "matériel".

+ Les TE3 (tout-en-trois)
Couches en 3 parties, de mon côté je ne les ai pas testé car je trouve que ça devient un peu trop compliqué et surtout fastidieux. On veut du zéro déchet pratique et rapide.




La préparation

Cette étape n'est pas obligatoire, parce que dans tous les cas cela se fera avec le temps, mais honnêtement c'est rapide et facile donc je le fais systématiquement. 

On laisse tremper ses couches lavables (inserts, boosters, bref tout ce qui est en fibres naturels type coton, bambou et j'en passe) 12 à 24h dans l'eau puis lavage classique à 40 degrés (vous pouvez les faire tourner avec des serviettes par exemple). 

L'idée c'est de maximiser l'absorption. En moyenne il faut 6 à 8 lavages avant d'avoir une absorption maximale, mais un pré-lavage suffit déjà largement à avoir une bonne absorption (c'est ce que nous avons fait pour rester écologique).


Comment laver ses couches lavables?

Il y a plusieurs team de ce côté-là, et j'avoue que c'est la partie où il faut être un peu renseigné : en effet, on ne peut pas utiliser toutes les lessives sur des couches lavables parce que la plupart ont de la glycérine qui encrasse votre machine mais surtout vos couches lavables. Et une fois qu'elles sont encrassées, elles n'absorbent plus vraiment, ça déborde et ça déprime. Bref, c'est la cata.

De notre côté on va partir sur du 40 degrés en cycle coton. Et comme on a pas de sèche-linge (et que c'est pas recommandé), on étendra comme tout le reste sur notre étendage classique. 


Ce qu'on a choisi comme couches lavables

On est parti sur les Bambino Mio pour plusieurs raisons : la marque est anglais (on voulait absolument éviter les couches chinoises vues sur Amazon, certes peu onéreuse, mais qui ne me donnent pas confiance), qui ont très bonne réputation chez les adeptes. 

Bambino Mio propose des tout-en-un (Miosolo) et des tout-en-deux (Miosoft), j'ai donc fait un stock des deux pour être tranquille selon les situations. L'avantage c'est que les Miosolo sont adaptables donc je pourrai les garder jusqu'à la propreté, les Miosoft quant à elles sont dispos en deux tailles, j'ai donc pris que des tailles S pour le moment.

Comme je vous le disais, on est loin des couches d'antan où on nouait un foulard, les couches lavables ont bien évolué autant en efficacité qu'en design, et Bambino Mio propose des imprimés très très canons, parfaits quand comme moi, on a un bébé d'été qui va passer pas mal de temps juste en couche.





Aucun commentaire

Retour en haut