Culottes menstruelles : mon comparatif

Depuis le temps que j'utilise des protections hygiéniques réutilisables et que je vous parle de culottes menstruelles, je me suis dis qu'il était surtout temps d'en parler plus longuement dans un article dédié.

Il faut dire que depuis quelques mois, on a tellement le choix entre toutes les marques et modèles de culottes menstruelles qu'on a du mal à se décider. De nouvelles marques apparaissent, certaines sont plutôt accusé d'être du drop shipping, on a du mal à savoir ce qui est efficace et ce qui pourrait nous correspondre.

Dans cet article j'avais envie de revenir sur les marques que j'utilise depuis plusieurs années, en qui j'ai confiance de part leur fabrication mais aussi en terme d'efficacité. Peut-être que vous aussi, vous aurez envie de vous lancer et réduire encore un peu vos déchets.


 


Les culottes menstruelles


Avant d'aller plus en détail sur les marques et modèles j'avais envie de revenir à la définition : qu'est-ce qu'une culotte menstruelle?

Il s'agit donc d'une culotte dont la partie centrale intérieure permet d'absorber des pertes ou du sang. Les culottes menstruelles sont donc hautement absorbantes, anti-bactériennes, anti-odeur et anti-fuite.

On dit qu'on doit porter maximum une culotte menstruelle 12 heures : il en faut donc 2 environ par jour. Bien connaitre son flux permet donc de choisir la culotte la plus adaptée en terme d'absorption.

Les avantages ? 


> Réduire ses déchets : les culottes menstruelles sont lavables et réduit considérablement les déchets. J'ai certaines de mes culottes menstruelles depuis plusieurs années, sans problème
> Evite le syndrome du toxique 
> Facile d'utilisation : cela se présente comme une culotte ni plus ni moins
> Efficace : à porter seule ou en complément d'une autre protection. J'avais également utilisé les miennes après mon accouchement.

Les inconvénients ? 


> Le lavage : les culottes menstruelles doivent subir un rinçage à l'eau avant de passer en machine, pour garder leur pouvoir absorbant. 
> L'investissement : acheter tout de suite l'ensemble des culottes menstruelles nécessaires pour un cycle peut s'avérer coûteux 






Les marques testées et approuvées par moi-même



MOODZ 

A base de bambou et de coton Oeko-Tex 100, Moodz est la première culotte menstruelle que j'ai essayé et qui me convient encore très bien. Les culottes sont fabriquées au Portugal avec certaines parties en Europe. 

Il existe 4 formes de culottes pour le moment et elles sont toutes noires (dont certaines avec des détails en plumeti). 

A partir de 35 euros. 


LOULOUCUP

Louloucup est une marque de cup et de culottes menstruelles. Celles-ci sont fabriquées en Chine dans des matières Oeko-Tex. La marque propose pas mal de modèle dont certains un peu plus colorés. 

J'ai deux culottes noires basiques de chez eux depuis plus d'un an qui me conviennent bien. Elles conviennent néanmoins davantage aux flux moyens à légers.

A partir de 28,90 euros


BLOOMING 

La marque de culotte menstruelle qui propose des imprimés qui change. J'ai pour ma part une édition limité en version culotte haute qui est canon et dont on ne soupçonnerait jamais qu'il s'agit d'une culotte menstruelle !

Les culottes sont brevetées et fabriquées en France, la marque propose des tailles 10, 12 et 14 ans pour les adolescentes. En Tencel et Oeko-Tex elles conviennent à tous les flux.

A partir de 29,85 euros


FEMPO

Tissus fabriqués en Europe, la marque est une des rares proposant des culottes pour les flux abondants à très abondants (allant jusqu'à 50mL). 

La marque propose des coloris assez punchy et des modèles divers dont notamment le shorty et le maillot de bain (en l'occurence le bas) menstruel !

A partir de 32 euros.


Les autres marques recommandées par les lectrices


MODIBODI

LA marque qui est la plus revenue, notamment pour les flux abondants puisqu'elle propose une culotte 24H à 30 euros ainsi qu'une gamme pour adolescentes. La marque est australienne mais la majorité des tissus utilisés sont sans nanoparticules.


REJEANNE

Marque française avec fabrication française, les modèles sont nombreux et ils proposent pas mal de coloris vraiment chouette avec des empiècements dentelle travaillées. La marque propose aussi des maillot de bain, tout ça en coton biologique certifié Oeko-tex 100.


SMOON

Les culottes de règles qui se veulent confortable car sans couture : elles sont donc invisibles notamment sous les vêtements de sport ! Une gamme adolescente est aussi disponible, et toujours en coton Oeko-Tex 100.




Déjà adepte ? Des marques à conseiller?
Partagez-les en commentaire pour aider d'autres lectrices à faire leur choix !

Salle de bain Zéro Déchet : 5 idées simples pour se lancer

Passer au Zéro Déchet n'est pas simple et parfois on ne sait même pas par où démarrer. Avec le temps et de part mon expérience, j'ai toujours conseillé de partir sur la salle de bain qui est à mon sens, la pièce où il est la plus simple de réduire ses déchets.

Je vais donc vous donner 5 idées (très) simples qui vous permettront de passer en mode Zéro Déchet dans votre salle de bain sans trop changer vos habitudes de consommation et surtout, sans prise de tête. 




1. Passer au savon solide


Même en étant recyclable bien souvent, le flacon de gel douche nécessite beaucoup de ressources pour être produit et est, rappelons-le, majoritairement en plastique.

Passer à la version solide, le pain de savon idéalement sans emballage, permet de gagner en place, en réduction de déchet mais aussi en gain prix/temps d'utilisation. Il existe maintenant de nombreuses marques proposant des savons sans emballage, voir même à la découpe dans certains magasins de vrac, choisissez celui qui vous convient le mieux en terme d'odeur, de texture et de goût, mais je ne peux que vous conseiller de rester sur un savon saponifié à froid pour qu'il soit doux pour votre peau.

Côté stockage, un joli porte-savon ou même un filet vous permettra d'éviter qu'il coule et se gaspille trop vite. En voyage je le mets dans un petit pochon en tissu (mais une boite à savon fait aussi l'affaire) et c'est parfait pour toute la famille. 

Bonus : La version solide existe pour quasiment tous les produits cosmétiques (déodorant, shampoing, dentifrice, baume pour le corps, ...) n'hésitez pas à voir ce qu'il se fait pour peut-être passer au solide partout.


2. Passer aux produits bruts


Que ce soit hydrolat, huile végétale ou beurre de karaté par exemple, avoir des produits bruts en soin permet d'en avoir pour plusieurs usages. 

Typiquement une huile végétale peut très bien convenir pour le visage (démaquillage et/ou soin) mais également le corps et pourquoi pas les cheveux (bain d'huile avant shampoing ou en soin, coiffage).

L'idéal étant bien sûre de ne pas en avoir des dizaines, mais de se concentrer sur ce qui est efficace pour vous, ce qui est multi-usage et commencer progressivement par les utiliser sur différentes zones.


3. La brosse à dent compostable


Une brosse à dent est à changer tous les 3 mois, donc potentiellement à jeter si elle est entièrement en plastique. Comme je l'ai dis plus haut, le plastique nécessite beaucoup de ressource a être produit pour un usage limité pour une brosse à dent. Bref c'est pas très écologique.

Il existe maintenant pas mal d'alternative notamment via des brosses à dents compostables. Souvent il n'y a que la tête à enlever (ou couper) notamment parce que la partie brosse ne se composte pas, mais vous pouvez mettre votre manche au compost et ainsi permet une décomposition écolo !

Bonus : Utiliser également un gratte-langue pour une hygiène bucco-dentaire optimale.


4. Passer aux cotons lavables


La porte d'entrée au Zéro Déchet et à la réduction de déchet rapide dans la salle de bain. Une femme utilise en moyenne entre 4 et 5 cotons par jour, passer à la version lavable et bien plus écologique mais également économique!

J'ai mes cotons lavables depuis plus de 5 ans, et ils sont toujours dans ma salle de bain. Ces cotons, réutilisables sont également très doux pour la peau (promis) et ne permettent pas de gros changement dans votre routine : il s'utilise comme vos cotons habituels et se lavent en machine (idéalement dans un filet) avec votre linge. 

Bonus : Pour l'entretien des cotons lavables, je vous laisse consulter cet article.


5. Utiliser un oriculi


Comme le coton jetable, le coton-tige a une durée de vie très limité et est loin d'être écologique : quand on voit notamment qu'on le retrouve en mer ou ingéré par les animaux on se rend vite compte que c'est un véritable fléau.

Les alternatives sont nombreuses : coton-tige lavable ou oriculi, vous aurez le choix selon vos préférences.  Et cela vous permettra de réduire encore un peu plus vos déchets.

Ici on a opté pour un oriculi, que j'ai depuis 6 ans et qui m'évite les oreilles bouchées notamment et le problème de pression dans l'avion. Un simple passage sous l'eau avec un peu de savon permet de le nettoyer, mon oriculi est en bambou et se conserve parfaitement bien au fil des années. 


              

          



 

Retour en haut