Affichage des articles dont le libellé est Voyages. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Voyages. Afficher tous les articles

Ecosse : Préparer son road-trip



On commence le carnet voyage sur l'Ecosse avec cet article que je voulais absolument partager avec vous.

Faire un road-trip est je pense, ce qu'il y a de mieux à faire pour visiter l'Ecosse (et d'ailleurs ce qui se fait de plus en plus) pour deux raisons : la première est que c'est un pays avec des étendues dingues et des paysages à perte de vue et la deuxième est qu'il faut absolument faire les îles alentours. Sans compter bien sûr que les lieux historiques ou les jolies choses à voir sont souvent très espacés et que se déplacer sans voiture est quasiment impossible.




> Le vol

A noter que l'on est parti 1 semaine tout pile. Les vols EasyJet pour Edimburgh sont 2 fois par semaine : le mercredi et le samedi. On a pris nos billets d'avion dès qu'ils ont été mis en ligne, résultat on s'en est tiré pour 80 euros aller-retour.


> L'itinéraire 

Concernant l'itinéraire, pour faire court et parce que je vous détaillerai ça plus en détail dans mes futurs articles : on est arrivé à Edimburg puis on est parti direction Oban. On a visité l'ile de Mull puis l'ile de Skye pour ensuite aller direction Inverness et enfin revenir prendre l'avion du retour à Edimburgh. 
On avait choisi de rester plusieurs jours à Skye vu tous les retours positifs qu'on avait eu et c'est sans regret ! En 1 semaine on donc pu voir énormément de choses sans pour autant avoir l'impression d'être toujours en train de courir après le temps ni de faire beaucoup de voiture. 


> La voiture

Qui dit road-trip dit forcément une voiture. On partait à 5 filles donc on souhaitait une voiture confortable avec un grand coffre (parce qu'on avait 5 valises du coup).

On a pas mal comparé ce qui se faisait pour finalement choisir Sixt (comme ce fut le cas au Mexique, là encore c'était les moins chers). Du coup on a eu une BMW style break avec GPS et plutôt confortable. En terme de prix on était autour des 550 euros avec une assurance et 1 plein. Malgré ce qu'on croit, les routes sont majoritairement en très bon état donc pas besoin d'un 4x4 !

Concernant la conduite, c'est pas facile la première demi-journée mais on s'habitue plutôt bien à être à l'"envers". 





> Les logements

On a choisi de tout réserver en amont et on a bien fait. Même si les B&B sont très nombreux là-bas, ils semblaient tous être loués ou pas disponibles (il est possible que ce soit parce que la haute saison démarrait tout juste). 

On a donc alterné entre Airbnb et hôtel, selon les villes. Je vous détaillerai tout ça prochainement.


> On emmène quoi dans sa valise ?

LA grande question. Je peux vous dire que ça a été un dilemme de taille vu que la météo est assez capricieuse en Ecosse. 

Pour ma part, l'indispensable c'est le duo doudoune à plume/ciré. Même s'il ne faisait pas froid à proprement parlé, on a eu quand même pas mal de vent à certains endroits. On a également eu de la chance car on a quasiment pas eu de pluie (une matinée) mais je pense que comme le temps est incertain, le ciré c'est une valeur sûre. Le mien c'est l'iconique Petit Bateau !

J'avais également embarqué une paire de baskets et ma paire de bottes de pluie Aigle. Aucun regret vu que j'ai pu marché dans la boue sans souci et toute la journée vu qu'elles sont très confortables. 

Dans ma valise, j'avais aussi pris quelques pulls bien chauds et des tenues de saison.





> Le meilleur moment pour partir

On avait choisi de partir du 26/04 au 03/05. Cela reste la saison idéale pour la météo qui est beaucoup plus clémente que le reste de l'année. On a eu jusqu'à 20 degrés et grand soleil sur Skye, incroyable !

Plus généralement, il est conseillé de partir en Ecosse plutôt au Printemps ou en Automne. Mais l'écosse reste l'écosse et le temps c'est un peu la loterie.

L'avantage de partir si "tôt" durant la haute-saison c'est de finalement profité du beau temps sans avoir les prix qui grimpent trop.


> La CB

Pas de surprise, en Ecosse les prix sont en GBP. On avait entendu parlé de Revolut par une copine qui ne jure que par ça du coup on s'est laissé tenter : MEILLEURE IDEE EVER.

Ça fonctionne exactement comme Paypal, les frais en moins et avec une CB en plus. Ainsi pas de frais de paiement ou de retrait et on peut se faire des virements rapidement entre proches (toujours sans frais). Super pratique au quotidien !



On se retrouve vite pour la suite !

0

Une semaine en Haute-Savoie

Je rentre tout juste de cette semaine magique que j'ai tout de suite attaqué le tri des photos et la rédaction de l'article, beaucoup trop contente à l'idée de me replonger dans cette ambiance neigeuse (beaucoup plus agréable que la pluie qu'on a actuellement).
Les occasions d'aller à la Montagne sont moins nombreuses depuis que j'ai quitté Grenoble pour Lyon, mais les vacances au ski sont devenu un rituel annuel maintenant.. 

J'aime tellement ces moments où je déconnecte, je profite et je relâche la pression. Une semaine à chausser son snowboard (seulement quand il fait beau), se promener des heures dans la neige fraîche, manger des crêpes avec un chocolat chaud au goûter et passer son temps le nez en l'air à admirer la beauté des montagnes. Une semaine qui est passée forcément beaucoup trop vite.















2

Mexique, roadtrip en Yucatan - Les cenotes, Bacalar, Campeche et Tulum



On se retrouve pour le deuxième et dernier épisode de notre road-trip au Mexique. Et je peux vous dire qu'on en a vraiment pris plein la vue.



Jour 9 | Les 7 Cenotes

Je crois que c'est vraiment l'excursion qui nous en a mis plein les yeux. On ne pensait pas autant tomber amoureux du Mexique, qu'il y aurait autant de couleur et de choses aussi merveilleuses venant de la nature.

On a donc passé la journée avec les 7 Cenotes qui propose sur une journée de visiter par très petit groupe (on était 5) différents types de cenotes (ouvertes, fermées, semi-ouvertes). Les trajets se font à vélo ce qui est vraiment agréable et le midi on a pu tous se retrouver autour d'un bon déjeuner et discuter pendant des heures autour des alcools locaux.





> Comptez 90$ par personne. Cela reste un prix élevé mais honnêtement, même si on a pu voir d'autres cenotes très sympas ailleurs, on était loin des couleurs de celles-ci, sans compter la superbe journée qu'on a passé ! Se baigner dans une cenote fermée c'est à couper le souffle.


Jour 10-11-12 | Campeche

Vous commencez à connaitre mon amour pour les villes très colorés et après les 5 Terre, c'est Campeche qui m'attirait. Arrêt donc obligatoire pour quelques jours.
Et je peux vous dire qu'on a pas été déçu : ici toute les maisons sont peintes de couleurs différentes. On a aimé la tranquillité qu'il y reignait. Et puis c'est aussi la ville où j'ai pu trouvé des pancakes et je peux vous dire que ça a fait mon bonheur. 
Les hotels sont nombreux, plutôt petits et peu remplis à cette période de l'année. On en avait pris un avec une jolie petite piscine et une cour intérieur plutôt chouette : vue la chaleur qu'on a eu sur les 3 jours on l'a bien rentabilisé.

Une petite déception sur les boutiques très (trop?) touristiques de la ville.










> Le jardin botanique de Campeche est très chouette et au frais. On a profité des balançoires et du calme quelques heures.


Jour 13-14 | Bacalar

Impossible de passer à côté de ce lagon aux couleurs dingues. 
On avait loué un bungalow au bord de l'eau à un couple de retraité absolument adorables (qui nous ont offert un énorme petit déjeuner pour notre dernier jour), c'était reposant et on s'est vraiment senti seuls au monde.

On a beaucoup aimé ces deux jours à se la couler douce là-bas. Les restaurants le long du lagon sont très sympas, festifs et proposent même des plages (ou balançoires !!) pour se poser un après-midi par exemple en sirotant des cocktails. A l'intérieur, la ville reste petite mais très typique. 
Et on a même pu faire quelques heures de paddle (yoga paddle même, mais c'était pas facile) pour quelques pesos.




> Los Aluxes restaurant/bar/hôtel, la balançoire est parfaite pour admirer le coucher de soleil : Costera Bacalar No. 69, Colonia Magisterial, 77930 Bacalar



Jour 15-16-17-18-19 | Tulum

Avant même qu'on commence à planifier ce road-trip, je savais que je voulais dans tous les cas le finir par quelques jours de farniente à Tulum dans le Nomade Hotel histoire de récupérer de la route, prendre le temps de peaufiner mon bronzage (oh ça va !) et nous reposer. Vraiment. 

Arrivés à Tulum, le premier choc a été les prix. Tulum possède une longue "avenue" où sont accolés les hôtels, restaurants branchés et boutiques tendances et on retrouve littéralement les prix européens, que ce soit pour les hôtels, le prix d'un repas dans ce genre de restaurant ou l'achat d'un souvenir pas cucul.
Il y a de très bonnes adresses et la mer des caraïbes, je comprends mieux pourquoi Tulum est la destination préférée des personnalités américaines.

On a adoré visité le site des Ruines de Tulum qui est sur une falaise avec vue sur ce bleu turquoise des caraïbes. Pas facile en pleine journée car le soleil tape énormément et que les coins d'ombres se font très rares.





> Hartwood, le restaurant d'un chef réputé de Brooklyn. Il faut impérativement réserver (il était BONDE même pendant cette saison basse) mais on a rarement mangé quelque chose d'aussi bon <3
> Le Nomade Hotel Tulum, absolument sublime avec sa déco très bohème. On a adoré le service hyper disponible, le restaurant végétarien/vegan de l'hôtel et son guacamole à la mangue. Même pour une nuit, ça vaut le coup. A partir de 300$ la nuit.
> Les Ruines Maya de Tulum : à faire à la première heure pour éviter le monde ET la chaleur.
> Profiter d'être à Tulum pour se faire une journée à Akumal afin de nager avec les tortues et les raies : c'est vraiment à faire !! Il vaut mieux arriver tôt afin d'éviter la foule et écartez-vous de l'entrée : la présence d'un guide pour nager n'est pas obligatoire (malgré ce qu'ils disent !). 
Rien de plus incroyable que de nager à côté d'une tortue dans le silence marin, c'était vraiment un moment magique.


Jour 20 | Cancùn

Retour dans cette ville qui ne nous a pas particulièrement plu et où on est resté le moins de temps possible : c'est une très grosse ville et qui était pour nous, beaucoup moins typique que ce qu'on avait vu durant 20 jours. Mais passage obligatoire pour rendre la voiture (en 30 minutes c'était plié !) et prendre notre vol retour. 



Voilà, pour les détails de notre road-trip. Si vous avez des questions, je ferai de mon mieux pour y répondre et vous conseiller.

En attendant, bonne soirée !


4

Mexique, roadtrip en Yucatan - Isla Holbox, Merida et Uxmal




Il m'en a fallu du temps pour digérer ce road-trip génial qui nous a permis de découvrir une (petite) partie du Mexique et vous écrire ce premier article. Regarder les photos me rendaient nostalgique et je repoussais ce moment où j'allais mettre des mots sur ce voyage.
On a vécu 19 jours de bonheur, on en a pris plein les yeux et à chaque fois qu'on en parle autour de nous, cela nous rappelle à quel point on a envie d'y retourner. Pour la petite histoire, cela faisait quelques années maintenant que j'avais envie de mettre les pieds au Mexique, Monsieur était plus réticent, mais avec quelques photos j'ai réussi à le convaincre et il n'a pas regretté une seule seconde.



19 jours de roadtrip qui sont passés à une vitesse folle évidemment. Je pense scinder ce voyage en 2 articles pour pas que ce soit trop long et indigeste à la lecture, mais comme choisir c'est renoncer il risque d'y avoir dans tous les cas beaucoup de photos.



> Le vol
On est parti avec la compagnie Condor en prenant nos billets quelques mois à l'avance. Il s'avère que c'est la compagnie "Low Cost" pour le Mexique, alors certes les billets sont à des prix très compétitifs mais ça se ressent pas mal dans le service : plateau repas moyen, films disponibles en supplément (que 2 sont disponibles gratuitement dont 1 dessin animé, pour 10H de vol c'est moyen ...) par exemple.
Départ et retour de Cancùn, que nous avons à peine exploré, par choix.


> La voiture
Qui dit roadtrip dit voiture. On a beaucoup hésité sur la compagnie en lisant tout et son contraire sur internet et puis finalement on s'est laissé tenter par Sixt. On a choisi une Chevrolet classique, bien suffisante pour 2 personnes avec un coffre qui contenant nos 2 énormes valises sans problèmes.
On a pris notre GPS et le minimum d'option et on s'en est tiré pour ... 186 euros. Soit environ 11 euros par jour : plus que correct. On a eu aucun souci ni à l'aller où on est venu nous chercher à l'aéroport, ni lors du rendu de la voiture qui s'est fait vraiment rapidement.


> La conduite
Qu'on soit clair et malgré ce que j'ai pu entendre : conduire au Mexique n'a rien de compliqué DU. TOUT. C'est moi qui ai pris le volant durant ces 19 jours et mis à part les dos d'âne de dingue qu'ils ont où il faut ralentir suffisamment pour les passer en première, RAS. Donc pas de quoi s'en faire sur ce point là.


> La sécurité
Vague sujet ... A partir du moment où je disais que je partais du Mexique, les premières réactions était trop souvent "Olalala mais ça fait peeeeur". Les gens sont fatiguants de préjugés ...
A aucun moment nous nous sommes sentis en dangers ni même mal à l'aise, même quand on a crevé sur une route semi-déserte à Bacalar où des policiers nous on absolument tout fait (démonter la roue + éviter de nous faire arnaquer sur le prix dans le premier garage qu'ils nous ont trouvé).
La vallée du Yucatan est la plus safe du Mexique car la plus touristique.



Jour 1 | Cancùn

Atterrissage à Cancùn où on doit retirer notre voiture chez Sixt avant d'aller découvrir notre Airbnb. On est crevé mais on passe la soirée avec l'hôte, Benoit, qui est français et qui nous donne plein de tips. Le lieu est vraiment superbe et possède une piscine qui appartient au lotissement. 
Demain, on part tôt car on a de la route avant de prendre le bateau.


Jour 2-3-4 | Isla Holbox

Direction Chiquila pour prendre le ferry. Plusieurs parkings sont disponibles pour déposer sa voiture et ça revient à 100 pesos/jour (environ 5 euros). Un bateau part du port toutes les heures environ et le voyage dure un peu moins de 30 minutes et coûte 80 pesos/personne. Pas d'inquiétude une fois sur l'île, il y a plein de taxi-voiturette de golf un peu partout qui ne coûte quasiment rien.

On avait choisi un hôtel tout proche de la plage vraiment sympa, le Casa Blatha, puisqu'éco-responsable, avec un restaurant vegan/végétarien (et 3 burgers végé proposés !) tenu par une famille espagnole. Ils ont un grand jardin dans lequel ils font pousser leurs légumes/fruits, tout est fait maison (notamment le pain du petit-déjeuner : divin). La location de vélo pour rejoindre la ville est possible, il y a également des cours de yoga à prix libre contribution, des hamacs pour chiller ... La chambre est plutôt sommaire, mais suffisante. 










L'île n'est pas très grande mais vaut le détour puisqu'elle est plutôt vivante, les street arts sont partout et on ne résiste pas longtemps à son sable blanc et sa mer turquoise des Caraïbes. 
Et puis, elle est aussi beaucoup moins fréquentée que sa voisine, l'Isla Mujeres.

> Notre hotel : le Casa Blatha
> Oubliez pas l'anti-moustiques !!



Jour 5-6-7 | Merida

Une fois la voiture récupérée, on part direction Mérida et ce sont pas loin de 5h de route qui nous attendent.
On a décidé de prendre un Airbnb à Mérida sur plusieurs jours afin d'avoir un pied à terre et explorer les villes alentours comme bon nous semble. On a eu la chance folle de tomber sur Katia & Patricia qui ont été adorables. On avait une chambre superbe avec accès direct à la piscine -et vu le temps moite, c'est plus qu'indispensable- et humainement c'était une rencontre très forte, on a passé une soirée vraiment agréable avec elles à échanger.



L'intérieur de l'Université de Mérida, à voir !







> A tester : Le Chaya Maya, l'ambiance folle et le mojito d'1L de la Negrita Cantina et le speakeasy de DINGUE (le meilleur qu'on ait fait tellement la déco dénote et que les cocktails sont divins) très bien caché. Prendre une glace au Dulceria et Sorbeteria Colon  histoire de se rafraîchir un peu.



Jour 8 | Uxmal


Avant de partir direction Campeche, arrêt obligatoire à Uxmal pour deux visites : les temples Maya dont on avait tant parlé et le musée du chocolat (juste en face !).

Et je peux vous dire qu'on en a pris plein les yeux et plein les papilles. On s'est senti seuls au monde un instant après avoir grimpé tout en haut de la grande pyramide, et le silence qu'il y régnait était assez incroyable. On croise énormément d'iguanes qui se baladent tranquillement sur le site. 

Le musée du chocolat est quant à lui plutôt sympa, au milieu de la flore et permet d'en apprendre davantage sur ce produit adoré mais également de toute la végétation qu'on peut trouver au Mexique, sans oublier la dégustation qui est chouette. Ils ont également sauvés quelques animaux qu'on peut voir et dont on apprend l'histoire.











> 200 pesos/personne pour l'entrée du site d'Uxmal, un peu plus pour le musée du chocolat.
> Déjeuner au retour sur Mérida : la Hacienda San Pedro de Ochil, un lieu calme où on a prit le temps de se poser et de déjeuner à l'ombre. 
> Je ne peux que vous conseiller d'aller visiter Uxmal en baskets, notamment si vous souhaitez monter en haut du pigeonner -assez raide-, j'étais en sandales donc ça se fait mais c'est clairement pas ce qu'il y a de plus pratique !


A très vite pour la suite !

8
Retour en haut