Affichage des articles dont le libellé est Mieux consommer. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Mieux consommer. Afficher tous les articles

Comment faire du compost en appartement ?

Dans la transition Zéro Déchet, on se rend rapidement compte que l'on peut réduire ses déchets et notamment sa poubelle de déchets ménagers en compostant ses déchets organiques, qui représentent quasiment 1 tiers de notre poubelle. 

De notre côté, l'envie était présente depuis quelques temps déjà mais nous habitons en appartement et nous savions qu'il nous fallait trouver la solution qui conviendrait à notre mode de vie. 
Depuis maintenant plus d'1 an, nous compostons et j'avais envie de faire notre retour d'expérience. Qui sait, cela pourrait être possible aussi chez vous?
 



Qu'est-ce que le compost ?


Le compost c'est tout simplement un mélange de matières animales et végétales en décomposition. In fine, la matière obtenue est concentré en minéraux et matières organiques. Dans la nature, ce phénomène se passe tout seul : un fruit tombe, puis se désagrège dans le sol ce qui le "nourrit". 

Le compost -la matière obtenue- peut être mélangée à de la terre ou du terreau afin de l'enrichir. Chose assez incroyable : depuis quelques temps je vois du compost en vente chez Biocoop ou La Vie Claire, en vrac ou en sachet. Le compost est un engrais puissant pour les plantes et plants, connus et reconnus.


Qu'est-ce qu'on peut composter ?


On peut composter l'ensemble des matières végétales : 
  • Les épluchures de fruits et légumes
  • Les pépins, peaux et coquilles d'oeufs
  • Les feuilles 
  • Le thé ou café, en vrac ou en sachet biodégradable
Globalement pas mal de choses se compostent, il faut juste éviter : les agrumes (qui mettent extrêmement longtemps à se décomposer) et les viandes/poissons/produits laitiers.


Quel type de compostage choisir ? 


D'une part, le choix va tout d'abord s'adapter avec votre logement : est-ce que vous habitez en maison avec jardin ou en appartement ?

Le compost de jardin 


C'est la forme la plus classique, idéal chez les particuliers mais qu'on retrouve aussi dans les composts collectifs. Il se place dehors, il n'y a pas de "fond de bac", les matières à composter sont directement en contact avec la terre du sol ce qui permet des échanges et une meilleure décomposition. 
Simple à construire et simple à faire vivre.

Le lombricompost


Le plus connu pour l'usage en appartement, le lombricompost ou vermicompost est à base de micro-organismes qui sont des vers composteurs.

Le bokashi


Méthode japonaise dont on entend un plus parlé depuis quelques temps. Le bokashi fonctionne comme un compost classique si ce n'est qu'il a besoin d'apport de micro-organismes comme des boules de riz, du son de blé ou de la sciure. Une fois la fermentation terminée (lorsque le compost devient bien brun), on peut le mettre dans un tas de compost classique afin de terminer sa décomposition.


  • Si vous avez un jardin : vous pourrez tout faire c'est l'avantage. Un compost, un lombricompost, un bokashi etc.
  • Si vous êtes en appartement : compost collectif, un lombricompost ou un bokashi.



Notre choix de compost


Habitant en appartement dans une grande ville, on a rapidement vu que la solution la plus simple pour nous était de faire partie d'un jardin partagé avec un compost. Ainsi, nous pourrions avoir notre bac à compost dans notre cuisine, puis de manière hebdomadaire, déposer la matière du compost au compost classique de jardin.

L'avantage c'est qu'on sait que le compost est utilisé ensuite pour le jardin justement, par les jardiniers de l'association. Globalement, ce type d'initiative est assez fréquent en ville, les coûts de cotisation sont très faible (je crois qu'on paie 10/15 euros à l'année) et tout est bien géré.

L'inconvénient c'est que le compostage est de plus en plus demandé, certains bâtiments bénéficiant de jardins ou de cour en place pour les résidents, ce qui n'était pas notre cas : nous devions faire la demande à un jardin partagé. C'est donc après 2 ans sur liste d'attente (oui oui) qu'on a réussi à avoir une place. Il faut donc s'armer de patience !

Cependant, on ne regrette absolument pas puisqu'on a considérablement réduit nos poubelles grâce au compost, sans se rajouter beaucoup plus de contraintes.

Nous avons acheté un bac à compost (avec des fitlres à charbon pour retenir l'odeur -quasiment inexistante je vous rassure) qui est dans la cuisine et dans lequel on pose l'ensemble de nos épluchures et coquilles d'oeufs essentiellement. 1 fois par semaine on part au bout de notre rue dans le jardin partagé.



Vous avez essayé le compost ? Est-ce que l'idée vous tente ? 
Dites-moi tout en commentaire !

0

Tout savoir sur les culottes menstruelles

Dans mon mode de vie plus sain et surtout plus respectueux de l'environnement, j'ai du m'attaquer à un problème qu'on connait toutes : les protections menstruelles. 

Cela fait maintenant plusieurs (4 ou 5, déjà !) années que j'étais passée à la cup menstruelle, j'en étais parfaitement ravie, à la fois sur l'absorption, la tranquillité et facilité pour moi mais aussi le caractère écologique et pratique au quotidien. Et puis je suis tombée enceinte et j'ai du trouver une alternative dès l' "après accouchement" pour diverses raisons.

C'est donc dans cette continuité et toujours dans ma démarche éco-responsable, que j'ai commencé à m'intéresser aux culottes de règles ou culottes menstruelles, et depuis, après avoir testé plusieurs marques, j'avais envie de vous faire un retour complet sur celles-ci puisqu'on en entend beaucoup parler et que je reçois quelques questions sur ce sujet, non abordé ici.




Comment ça fonctionne ? 


Les culottes menstruelles ont plusieurs couches de tissus absorbants et imperméables, c'est ainsi qu'elles peuvent donc absorber le sang du flux des règles mais pas que, vous pouvez aussi les utiliser :
  • En cas de fuites urinaires légères (pratique pour l'après accouchement justement, mais pas seulement)
  • Pour recueillir des pertes blanches et ainsi éviter l'utilisation de protège-slip jetable
  • Pour des pertes en début et fin de règles
  • Pour du spotting ( pour un changement de pilule, dérèglement hormonal, ...)
Les culottes menstruelles garantissent donc le confort et la sécurité sans odeur, sans la sensation "d'avoir une couche" et sans la sensation d'humidité qui est désagréable.


Pour quel flux?


LA grande question quand on passe aux culottes de règle est : quelle est son absorption? Est-ce suffisant?
Il existe plusieurs modèles, l'important est de choisir le modèle adapté à son flux (et à ses goûts maintenant, les culottes de règles peuvent aussi être jolies, on en reparlera). 

Globalement les culottes menstruelles absorbent l'équivalent de 3 tampons, c'est celles qui me conviennent car cela me permet largement de tenir une journée entière, quand je la porte seule ou combiner à une cup.

Bien sûr, il existe des culottes bien plus absorbantes, à vous de voir. Plusieurs choses sont à prendre en compte notamment le fait de pouvoir ou non changer de culotte la journée (pas pratique si vous travaillez en extérieur, possible si vous êtes chez vous) mais aussi si vous la porter seule ou si c'est en complément d'une autre protection hygiénique. Bref, difficile de sortir ici une vérité générale, c'est vous qui trouverez ce qui vous convient le mieux.


Comment laver sa culotte menstruelle ?


Maintenant qu'on a élucidé le mystère de quelle culotte de règle, vient la question : comment la laver, en prendre soin et l'entretenir pour qu'elle reste toujours aussi absorbante avec le temps ?

La "routine lavage culotte menstruelle" est plutôt simple et pour le coup vous avez deux choix : 

> L'option pré-lavage : il y a juste à rincer votre culotte menstruelle à l'eau tiède avant lavage, puis de les glisser dans votre machine avec votre linge habituel. Cet entretien n'est finalement pas plus contraignant que cela mais va vous permettre d'avoir toujours une culotte efficace et absorbante dans le temps.

> L'option direct dans la machine : vous pouvez si vous le souhaitez directement placer votre culotte de règle, sans prélavage, en machine. Pas de souci d'efficacité mais il vous faudra privilégier une machine à 30 degrés maximum (au dessus de cette température le sang va sécher, accrocher et moins bien se laver).

Dans les deux cas, pas d'inquiétude vos autres vêtements ne seront pas tâchés avec du sang lors du lavage en machine.



On en achète combien pour être tranquille? 


Là encore, cela va dépendre de vous, votre flux et sa durée. Avant ma grossesse j'avais 2 jours de règles, maintenant je suis plus autour de 6 jours. Autant vous dire qu'on est plus du tout dans le même niveau.

Je ne peux que vous conseiller d'en prendre 2 pour démarrer et tourner, puis d'en racheter au fur et à mesure afin d'avoir le nombre qui vous convient pour avoir un roulement adéquat et ne pas trop en avoir non plus.

L'idéal quand même est d'en avoir 2 à 3 par jour.

 

Pourquoi passer aux culottes menstruelles? 


Si vous vous posez encore la question, voici d'autres éléments qui devraient davantage vous convaincre de vous tourner vers les culottes de règles.

La première est que c'est une solution économique : une femme dépense en moyenne 2800 euros de protection hygiénique au court de sa vie. Les culottes menstruelles de chez Louloucup coûte moins de 30 euros pièces et vous durera plusieurs années.

La seconde est que c'est plus "sain" pour vous : pas de perturbateurs endocriniens, de cotons blanchis ou de syndrome du choc toxique possible avec les culottes de règles.

Ensuite, évidemment, l'aspect écologique et éco-responsable : une culotte menstruelle sera utilisée plusieurs fois. On les lave et les réutilise, finalement comme une culotte classique. 

Enfin, la culotte menstruelle EST une culotte donc un sous-vêtement, c'est double emploi. Alors on n'hésite pas à la choisi jolie, Louloucup propose des modèles colorés qui changent de ce qu'on peut voir habituellement (à savoir des culottes noires simples) ou des modèles avec des découpes et/ou des empiècements en dentelle. Bref, on peut aussi se faire plaisir là-dessus.


Mon choix de culotte menstruelle? 


J'ai dernièrement reçu les culottes Louloucup et après quelques utilisations je dois dire que j'en suis plutôt ravie. Elles sont confortables et restent jolies.
Ce sont également les culottes menstruelles qui ont une des meilleures composition de celles que j'ai pu tester, à savoir l'utilisation de bambou et coton biologique (certifié GOTS). 

Les prochaines que je me prendrais seront donc les colorées, qui changeront un peu des noires que j'ai.






Vous avez essayé les culottes menstruelles? Quel est votre avis sur cette protection hygiénique ? 
Dites-moi tout en commentaire !
0

Booster les défenses immunitaires des enfants : rituels, astuces et produits pour passer l'Hiver sereinement

C'est le retour des températures qui baissent, des jours qui raccourcissent et des petits maux qui commencent à apparaitre chez nos enfants. 


Quand on arrive dans cette période de l'année, j'ai toujours eu un rituel pour moi afin de booster mes défenses immunitaires, alors évidemment depuis que Sasha est né, j'ai adapté le-dit rituel afin qu'il lui convienne et qu'il puisse passer entre les mailles des différentes petites maladies (rhumes, gastro and co) qu'on attrape d'autant plus facilement à cet âge et en étant gardé en collectivité.


J'ai donc mis en places quelques routines, rituels et astuces que j'avais envie de vous partager dans cet article.


 


Les astuces applicables toutes l'année



Un sommeil de qualité


C'est valable aussi bien pour les petits que pour les adultes, quand on est reposé et en forme sans fatigue, notre organisme est beaucoup plus à même de 'combattre' les virus. Ainsi un sommeil de qualité permet d'avoir une bonne santé et un système immunitaire performant

Alors évidemment, nous n'avons tous (enfants comme adultes) pas les même besoins de sommeil. Il suffit juste de savoir trouver son rythme. Globalement pour Sasha nous nous adaptons à ses besoins y compris ceux du sommeil. Globalement c'est assez régulier mais quand on sent qu'il a besoin de plus, on s'adapte et fait en sorte qu'il puisse avoir ce temps de sommeil en plus. 


Une alimentation variée, saine et de saison


Après le sommeil de qualité, vient les repas de qualité. Pour être en forme et en bonne santé, une alimentation variée et saine est de rigueur, mais je suis sûre que je ne vous apprends rien. Je rajouterai également que plus vous mangez local et de saison, et plus vous profitez des nutriments et vitamines des fruits et légumes frais que vous consommez.

Ici on cuisine plus depuis que l'on s'est mis à la planification des repas et au batch-cooking, on est donc sur de la cuisine saine et gourmande (et végétarienne), ce qui ne veut pas dire non plus qu'on ne fait pas des écarts ! On se fait plaisir mais on sait ce dont notre corps à besoin (et typiquement après 2j de repas gras, on a envie d'une bonne salade !).



Nos rituels au quotidien


Outre les basiques que je vous ai décris plus haut, j'ai également mis en place quelques rituels quotidiens afin de nous permettre de passer un Automne/Hiver en ayant nos défenses immunitaires au top et ainsi éviter de tomber malade.

J'aère quotidiennement tout l'appartement, pendant 20 à 30 minutes, voir plus quand je fais du home-office. Les études sont sans équivoque sur le sujet : l'air intérieur est souvent plus pollué que l'air extérieur (notamment à cause des matériaux, du mobilier, des produits d'entretien utilisés, etc). Du coup je ventile au maximum. 
 
Une fois que j'ai bien aéré, je diffuse un mélange d'huiles essentielles tous les jours dans la chambre de Sasha, et plus 2/3 fois par semaine dans notre chambre ou le salon, cela dépend du temps que j'ai devant moi. J'opte entre 2 synergies d'Huiles d'Essentielles : Diffusion assainissant de Pranarom (la plus utilisée au quotidien, pour vraiment assainir) et la synergie Atchoum de Neobulle (quand je sens que Sasha est encombré ou a le nez qui coule par exemple). Ces deux mélanges d'HE sont adaptés pour les bébés dès 3 mois et franchement je les adore.

Tous les matins, nous prenons également de l'extrait de pépin de pamplemousse que j'achète bio, en pharmacie. J'en prends depuis des années tout au long de l'Hiver (une dizaine de goutte le matin seulement, et si je sens que je suis plus fragile ou enrhumée j'en prends également le soir sur quelques jours pour booster) alors je l'applique aussi à Sasha, qui lui prend 5 gouttes dans un peu d'eau. Hésitez pas à consulter votre médecin ou mieux, un naturopathe pour vraiment avoir une posologie adaptée à vous/votre enfant. 




 


Les autres astuces 


Je n'hésite pas à ajouter du pollen frais dans les petits déjeuners de Sasha (ses porridges par exemple ou dans du fromage blanc). Le goût ressemble à du miel en beaucoup moins prononcé, Sasha adore et j'en trouve facilement en magasin bio (le mieux étant le surgelé, mais on en trouve du sec aussi). 
Le pollen frais est vraiment recommandé contre les états de fatigue et pour booster le système immunitaire, c'est vraiment un super-aliment à avoir !

Quand Sasha est enrhumé, je lui fais des douches bien chaudes avec vapeur et j'en profite pour y mettre un peu d'huile essentielle de menthe poivrée pour hydrater ses voix respiratoires et permettre au mucus nasal de sortir (sans moucher, Sasha -comme la plupart des enfants- n'aime pas ça du tout).

J'aime aussi beaucoup le baume pectoral de Pranarom, qu'on a pas mal utilisé l'année dernière avec Sasha qui était souvent pris de la gorge quand ses dents sortaient. Je lui en appliquait un peu sur le torse en sortie de douche sur 2/3 jours et c'était réglé.

On use et abuse des massages également depuis qu'il est né, c'est à la fois bon pour le lien d'affection, la détente des muscles mais également pour booster les défenses immunitaires. J'en avais consacré un article entier si vous souhaitez en savoir plus, et puis on va pas se mentir, c'est toujours un bon moment.




Voici donc nos petites astuces pour passer un Hiver plus serein et ainsi éviter les microbes tout en bossant notre système immunitaire. 
Et vous, vous avez des astuces à partager ?
0

3 conseils pour passer à une mode plus durable



Depuis que j'essaie de limiter ma consommation de vêtements et chaussures et que je me tourne, au maximum, vers une mode plus durable, j'ai pu échanger avec beaucoup d'entre vous qui se sentaient vite perdues par les notions d'éthiques, les matières écologiques et durables. 

Par où commencer ? Comment s'y prendre ? Est-ce que je dois tout jeter et racheter ? 

J'avais envie de répondre à toutes ces questions par lesquelles je suis moi-aussi passée quand je me suis questionner sur le passage à une mode plus éco-responsable, pour vous montrer étapes par étapes, la transition afin que vous sachiez où aller, comment choisir vos vêtements et consommer durablement.

Note : je préfère prévenir tout de suite, à mon sens mode éthique/durable ne signifie pas gros budget, je donne aussi des astuces dans l'article qui peuvent convenir à tout le monde !




Faire un état des lieux de son dressing 


J'en ai fait un article complet sur le blog : "comment faire du tri dans son dressing ?", pendant le confinement qui a été une grande période de tri de mon côté, mais dans un premier temps faites un état des lieux de ce que vous possédez. L'idée étant de faire le point sur plusieurs choses : 

  • Ce qui me va/ce qui ne me va pas afin de mieux connaitre ce qui vous correspond et de pouvoir acheter en conséquence. Achetez une pièce, qu'elle soit éthique, seconde main ou en matière naturelle pour qu'au final vous ne la portiez jamais car elle ne vous va pas, n'a pas de sens. 
  • Faire le tri : ce que vous gardez alors que vous ne les portez et porterez jamais peut être soit revendu soit être donné et avoir une seconde vie. Avoir aussi une vue globale de ce qu'on l'on (je suis sûre qu'en faisant le tri tu retomberas sur des pièces oubliées) et ainsi éviter d'acheter des choses similaires ou qui font doublons.
  • Garder en tête qu'un vêtement porté longtemps qui n'est pas forcément éco-responsable, a tout autant sa place dans votre dressing. 

Faire une wishlist


Une fois que vous avez une bonne vision de votre dressing, que vous savez ce qui vous va, vous pouvez commencez une wishlist avec vos pièces à avoir : des basiques, des coloris qu'il vous manque, des pièces plus onéreuses que vous pourrez vous achetez avec la revente de vos vêtements par exemple.

Avoir une idée précise d'où l'on va a toujours l'avantage d'éviter de vous éparpillez. L'idéal étant bien sûr de se construire, avec le temps, le dressing idéal. 

Privilégiez donc les pièces intemporelles, de bonnes qualités et qui se porteront facilement avec plusieurs autres pièces de votre dressing. 

De mon côté par exemple, je convoitais une belle de boots Acne, un intemporel dont j'avais eu un super retour sur la qualité que j'avais mis tout en haut de ma wishlist. J'ai attendu qu'elles passent à -40% cet été pour me les offrir. Hors saison certes, mais avec une belle réduction et une quête de la belle paire de boots intemporelle terminée !




Comment acheter plus durable ?


Viens LA question : comment acheter des vêtements plus éco-responsables ou durables et vers quoi se diriger? 

De ce côté là pas de règles strictes, cela va dépendre beaucoup de vous et de comment vous placez votre curseur. Mais ce que j'aurai tendance à dire c'est que dans un premier temps on privilégie la seconde main : un vêtement recyclé c'est toujours mieux qu'un nouveau vêtement produit
Et quand je dis seconde main, c'est aussi valable sur le neuf par exemple sur Vinted notamment, je trouve beaucoup de pièces neuves étiquetées (la robe de cette article en lin de chez Mango l'est par exemple).
Outre l'aspect écologique et circulaire de cette démarque, bien évidemment vous trouverez des pièces moins onéreuses. 

Ensuite on privilégie les matières naturelles et éco-responsables : le lin, le lyocel, le coton certifié GOTS, les matières naturelles recyclées etc et on évite à contrario les matières issues de pétrochimie ou tout ce qui est polyester (qui en plus d'être un désastre à produire, vieillit mal). 
De ce côté, de plus en plus d'enseigne de fast-fashion utilisent ce type de matières naturelles dans la confection de leurs vêtements, il suffit de regarder les étiquettes. Attention tout de même : même si du coton certifié GOTS est présent dans le sweat cela ne peut être qu'en tout petite proportion, soyez donc vigilant.

On achète moins mais mieux : toujours dans l'optique qu'un vêtement est déjà "couteux" écologiquement dans sa production, mieux vaut acheter un t-shirt de bonne qualité en matière naturelle qui durera longtemps cher plutôt que 4 t-shirts pour le même prix qu'on ne gardera pas et qui vieilliront mal/

On privilégie la fabrication française ou européenne, afin de réduire l'impact carbone des différents transports mais aussi parce qu'il y a un enjeu éthique derrière (chez Maison ALFA par exemple ou Orta-store, deux marques que j'adore)

On peut également louer les vêtements, je sais que ça se pratique de plus en plus mais clairement je manque de temps pour pouvoir mettre tout ça en place ou tester. Cependant, je trouve que c'est une belle initiative et cela peut être facilement utile lors de cérémonie par exemple ou on a vite tendance à acheter une robe/tenue qui ne se portera qu'une fois. 

Et enfin, la mode durable ou éco-responsable fait aussi, des réductions et promotions. Si vous avez un budget serré, n'hésitez pas à en bénéficier pour avoir des pièces durables à plus petits prix (les Archives chez Sézane par exemple).



Et vous, quels sont vos conseils pour une mode durable ?
Partagez-les en commentaire !
0

Comment devenir minimaliste ? 5 conseils

De plus en plus de gens s'intéressent et se tournent vers le minimalisme. Et même si les clichés sont encore nombreux, une chose est sûr : le minimalisme est là pour se simplifier la vie, enlever le superflu et vivre dans un environnement épuré et sans bazar. 

Nous sommes dans une société qui nous pousse à la consommation, il est parfois difficile de résister à la tentation et/ou de faire un changement de style de vie. Adopter un mode de vie minimaliste c'est avant tout choisir de moins consommer, de recycler ou réutiliser ce qui peut l'être mais surtout se concentrer sur ce qui compte pour nous. 

J'avais donc envie de revenir sur un article avec mes 10 conseils pour débuter dans le minimalisme, toujours dans une optique de "mieux faire" sans jamais se mettre la pression ou chercher la perfection. 

Comment débuter ? Comment trier et par quoi commencer ? Quels vont être les obstacles et comment les contourner ? Comment ne pas (trop) céder à la société de consommation ? Je vais essayer de répondre à toutes ces questions grâce à mes 5 conseils.




1. Prendre conscience et se poser les bonnes questions


On débute ce cheminement par faire une rétrospection sur ce qu'on a, ce qu'on possède, ce qu'on achète, ce qu'on consomme ... Cette prise de conscience est essentielle et sera plus ou moins longue selon les rythmes et modes de vie de chacun. 

L'idée étant de faire le point pour vivre dans un environnement épuré : 
  • Qu'est-ce que je consomme de manière régulière ? 
  • Est-ce que j'ai vraiment besoin de ci ou ça? Est-ce que cet objet est utile ?
  • Est-ce que cet achat me fait plaisir ? 
Devenir minimaliste ce n'est pas se vider de tout ce qu'on possède de matériel, mais réfléchir vraiment à ce qui nous fait plaisir, ce que nous possédons et ne pas céder à l'achat impulsif qui n'aura finalement pas d'utilité


2. Faire le tri


Devenir minimaliste c'est se simplifier la vie, vient donc le passage à l'action pour désencombrer et alléger son environnement. 

Le but est de dire stop à l'accumulation, de faire le tri dans vos affaires, pièce par pièce cela est souvent plus simple. L'idée est de vraiment désencombrer, c'est une étape par forcément simple mais il faut y aller progressivement : commencez par les objets que vous souhaitez vous débarrassez depuis longtemps mais dont vous ne trouvez pas le temps, puis ceux qui n'ont pas/plus d'utilité ou d'importance pour vous.

Ne craignez rien, au départ la tâche peut paraitre fastidieuse et difficile mais quand vous aurez commencé ce sera déjà plus clair pour vous. 

De mon côté, j'ai démarré par un tri de la salle de bain. Je trouve que cette pièce est finalement le plus simple pour commencer, sinon n'hésitez pas à aller lire mon article sur "Comment faire du tri dans son dressing? Mode d'emploi" où je donne plein de conseils pour se lancer.


3. S'intéresser aux produits bruts


Vous le savez, je suis une adepte de l'adage qu'on connait tous : faire simple avec moins. Utiliser des produits qui ont plusieurs usages et/ou utilités ou privilégier les matières brutes sont déjà une première étape. 

J'ai toujours chez moi de l'huile de coco par exemple, que j'utilise pour cuisiner mais aussi en cosmétique ou soin, du beurre de karaté, du savon de Marseille (pour relire mon article sur les 3 produits que j'ai remplacé par le savon de Marseille). Bref, 1 seul produit peut avoir plusieurs utilisations. Cela me permet de moins consommer mais aussi moins acheter et moins stocker.

Les produits bruts peuvent également être une bonne base pour la partie Zéro Déchet, que je détaille notamment à mon 5ème conseil.


4. Revoir ses habitudes de consommation


Pour tendre vers un mode de vie minimaliste, il faut revoir son rapport à la consommation. Si vous avez appliqué mon conseil du tri, vous conviendrez qu'il n'est pas pertinent ensuite d'acheter beaucoup et de re-remplir ce que vous aviez précédemment vidé. 

Cependant, on s'accordera à dire qu'avec notre société de consommation actuelle, il est difficile de limiter ses possessions matérielles.

Posez-vous donc la question avant chaque achat : est-ce que j'en ai besoin? Est-ce que j'ai pas déjà une alternative chez moi? Qu'est-ce qui me pousse VRAIMENT à vouloir acheter cet objet ?

Parfois, le simple fait de prendre conscience et de se poser la question, permet d'éviter les achats superflus et de se limiter au strict minimum.

N'hésitez pas aussi à privilégier les choses faites maison, à faire vos produits ménager par exemple ou même quelques cosmétiques faciles (comme les pains de gommage au café et à l'huile de coco par exemple), de se mettre au Batch-cooking et ainsi préparer ses repas à l'avance.

N'oubliez pas, le style de vie minimaliste est de vouloir une vie plus simple. Le chemin est long mais petit à petit vous parviendrez à éviter l'encombrement.


5. Se mettre au Zéro Déchet


Privilégier le lavable plutôt que le jetable, comme vos cotons démaquillant ou l'essuie-tout par exemple. Eviter les produits emballés vous permettent de vous sentir moins submergé, de ne pas avoir trop de stock et d'épurer au maximum votre environnement. 

Miser aussi sur la seconde main, que ce soit sur vos vêtements mais aussi les objets du quotidien, les meubles etc. Penser à recycler/ré-utiliser quand cela est possible.

Le fait de faire soi-même permet de réduire les déchets mais aussi d'utiliser des produits multi-usages et donc de limiter ce qu'on possède.

L'idée étant de privilégier la simplicité, si vous avez besoin de ressources à ce niveau là je ne peux que vous conseillez de relire ces articles : 








Vous avez mis en place des astuces pour devenir plus minimaliste ? 
Partagez-les en commentaire !
0

Comment faire de bonnes affaires sans perdre de temps sur Vinted : mes 5 astuces

De retour avec un article sur lequel je planche depuis quelques semaines. Vous le savez ici nous sommes adeptes de la seconde main pour les vêtements de Sasha ou même parfois les miens, les jeux ou livres de Sasha aussi, et je trouve quasiment tout sur Vinted. 

Pour rappel, si nous faisons le choix de seconde main c'est avant tout par aspect écologique : recycler ce qu'il existe déjà. Chez les enfants c'est très facile : ils grandissent tellement vite qu'on change régulièrement, les reventes sont nombreuses et on trouve très facilement des produits neufs encore étiquetés. 

En vous partageant nos bonnes trouvailles à chaque fois sur mon compte Instagram, j'ai reçois beaucoup de retour me disant que c'est génial Vinted MAIS qu'il y a beaucoup beaucoup (trop) d'articles et donc que cela vous décourage.

J'avais donc envie de vous livrer mes astuces et mes conseils pour être efficace et ne pas y passer trop de temps.


 

Ce que j'achète sur Vinted


  • Des vêtements, accessoires et chaussures : que ce soit pour moi ou Sasha, j'achète donc des vêtements de secondes mains neufs ou en très bon état, des chaussures neuves et parfois des accessoires, mais c'est plutôt anecdotique.
  • Des jeux ou jouets en bois : je les prends en bon état, pour que Sasha puisse encore y jouer. J'y ai trouvé notamment des figurines Schleich neuves (que j'achète par lot, mais j'y reviens plus bas) ou encore des lots de jeux Djeco en super état. 
  • Des livres : notamment des jolis livres ou des livres cartonnés. C'est très occasionnel car nous sommes inscrits à la bibliothèque mais je ne résistes pas aux jolis livres ou aux belles histoires qui je le sais, nous accompagneront longtemps

Mes astuces pour faire de bonnes affaires 

  • Être régulier : c'est comme tout, y aller régulièrement et ne pas hésiter à mettre des alertes pour être sûr de ne rien rater.
  • Acheter des lots à un(e) vendeur(se) : dès que je vois un article qui me plait, je vais systématiquement voir les autres produits vendus, pour faire un lot et ainsi réduire les frais (Vinted + frais de port) mais aussi réduire l'impact écologique de l'envoi. Le bonus c'est que souvent le prix des lots bénéficie de réduction et est négociable
  • S'abonner aux personnes qui vendent des choses intéressantes de manière régulière (des personnes a qui vous avez déjà acheté des choses, des influenceuses, ...)

Mes conseils pour être efficace sur Vinted


  • Bien renseigner vos tailles/pointures de recherche afin que la page d'accueil vous propose des produits susceptibles de vous aller : de mon côté j'ai mentionné ma taille mais aussi celle de mon fils, que je change donc régulièrement
  • Faire des recherches enregistrées, ainsi vous verrez directement si de nouveaux produits de la-dite recherche ont été mis en ligne (d'où l'intérêt d'y aller régulièrement). Par exemple
    • Par produit spécifique "Lot Schleich"
    • Par marque "Opullence S/36" ou "Grund"
    • Ne pas hésitez à aller sélectionner directement vos filtres dans les onglets correspondants pour ne pas avoir de produits qui n'ont rien à voir : pour le coup par exemple, je sélectionne toujours dans Etat, les états neufs et très bon état.
  • Si j'ai un doute sur la personne qui vend : se connecte rarement, ne répond pas, mauvaises évaluations, etc : JE NE COMMANDE PAS. Il y a tellement de produits que vous aurez à 98% le même vendu par quelqu'un d'autre. Autant s'éviter le désagrément de recevoir un produit en mauvais état ou de ne jamais le recevoir.

                     

A gauche :
Blouse Opullence (15 euros) neuve avec étiquette pour moi / Sasha a une combinaison H&M neuve aussi. 

A droite :
Blouse Mademoiselle D (25 euros) en TBE  / Total look Zara pour Sasha (2 euros pièces) avec les chaussures neuves à 8 euros


                                          

                     
Maintenant à vous : vous achetez sur Vinted? Vous faites de bonnes affaires ?

0

3 produits qui ont été remplacés par le savon de Marseille

Cette année, nous avons passé quelques jours à Marseille pendant nos vacances. L'occasion pour nous de (re)découvrir le savon de Marseille, ses utilisations et ses propriétés. 

Depuis nous l'avons pleinement intégré à nos routines, si bien qu'il a remplacé 4 produits de notre quotidien, que je vous détaille plus bas dans l'article. Autant dire que dans notre démarche minimaliste et Zéro Déchet, on est vraiment content.

Mais avant ça, j'avais quand même envie de revenir sur l'appellation Savon de Marseille, qui est un produit original avec une fabrication traditionnel. 



La composition du véritable savon de Marseille


Le Savon de Marseille ne bénéficie d'aucune appellation ou label qui permettrait de vérifier de la qualité et du procédé de fabrication, heureusement pour nous il existe des points à contrôler pour être sûr d'être en possession d'un VRAI savon de Marseille.

Le savon de Marseille doit contenir à minima 72% d'huile végétale, d'olive dans l'idéale mais ça peut aussi être de l'huile de palme, de coco, etc.
La mention 72% d'huile végétale doit apparaitre sur 1 des 6 faces du cube (majoritairement de 600g).

Le savon de Marseille a l'huile d'olive est reconnaissable de part sa couleur, mais vous avez aussi le savon de Marseille plus neutre (blanc/beige) qui sera composé d'un mélange d'huile. Dans tous les cas, un véritable savon de Marseille ne contient pas de graisses animales. 


Les produits remplacés par le savon de Marseille


La vaiselle

Je n'ai jamais réussi à faire une recette de liquide vaisselle maison qui donnait de bons résultats à l'utilisation. Et puis finalement, en discutant de ça avec une amie, elle m'a clairement dit de ne pas chercher trop loin : un simple savon de Marseille peut parfaitement faire office de liquide vaisselle. 

Depuis c'est vraiment une révolution, on utilise le bloc de savon, sur lequel on frotte notre éponge légèrement pour faire la vaisselle : ça mousse et c'est très efficace (et très dégraissant, donc bien plus efficace pour laver les biberons chez nous par exemple).

Comme seulement un peu de produit suffit, ça reste aussi super écologique et économique puisque le bloc va vraiment nous être utile un moment.


Détachant sur les vêtements

Je n'utilisais pas de détachant avant d'avoir un enfant ... Depuis qu'il marche j'ai du apprendre à remédier à ça. Impossible pour moi d'utiliser une solution pas clean du commerce, j'avais l'habitude de faire tremper les vêtements tachées avec un peu de bicarbonate ou de frotter avec du percarbonate mais les résultats n'étaient pas toujours là. 

Depuis j'ai remplacé tout ça par le bloc de savon de Marseille, que je frotte directement sur le vêtement avant que celui-ci passe en machine à laver. Rapide et efficace.


Savon pour le corps

Fini les gel douche de notre côté depuis qu'on a terminé les derniers résistants de notre salle de bain, on est passé au savon solide. Je fais néanmoins attention à la composition des savons (solides ou non de manière générale) puisque j'ai une peau atopique qui fait vite de l'eczéma.

En passant au savon de Marseille j'ai résolu l'aspect écologique d'avoir maintenant un pain solide, sans déchet, mais c'est aussi efficace et me permet de lutter contre mon eczéma (tout en lavant, évidemment)


          


Et vous, adepte du savon de Marseille? 
Vous l'utilisez comment et quels produits il a remplacé ?
0

Planifier ses repas | Avantages et mode d'emploi


J'ai découvert le Batch cooking et notamment la planification des repas il y a quelques années maintenant, mais je ne l'ai réellement mis en pratique que très récemment.

Ces derniers mois, entre le confinement et par souci d'organisation, j'ai davantage cuisiné à la maison et préparé l'ensemble des repas pour nous 3. Moi qui pensait qu'anticiper et planifier nos repas allait être chronophage et surtout contraignant, je me rends finalement compte que je suis davantage organisée et surtout que je gagne du temps au quotidien, je réduis mes déchets et je mange mieux.





Le batch-cooking c'est quoi? 


Le batch-cooking consiste à préparer ses repas de la semaine en une seule session de cuisine, afin d'optimiser son temps et condenser notamment les tâches de préparation. C'est un concept anglo-saxon qui s'est particulièrement développé en France, et qui se décline de deux façons : 
  • soit on cuisine l'ensemble des plats pour n'avoir rien à préparer et plus qu'à réchauffer au moment venu (lunch box et/ou le soir) c'est ce qu'on appelle plus communément le "meal prep"
  • soit on s'occupe de préparer les ingrédients/aliments individuellement pour n'avoir que l'assemblage à faire.
De mon côté, je fais un mix des deux : je prépare souvent quelques aliments en amont pour gagner du temps et j'en profite aussi pour faire quelques plats, notamment pour mes lunch box du midi et ainsi gagner du temps les soirs de semaine.


Prévoir ses menus


Pour cela, en amont je dois nécessairement prévoir mes repas et donc avoir établis ma liste de course pour ne rien oublier. Souvent j'en profite aussi pour faire l'inventaire de ce que j'ai déjà chez moi, pour prévoir mes recettes et ensuite faire mes courses avec les produits que j'aurai identifié comme manquant chez moi.

L'avantage du Batch-cooking c'est que je peux facilement me faire des plats comme des salades, Dahl, soupes ou gratins et ainsi mettre à profit les restes de mon frigo pour éviter le gaspillage alimentaire.

 

Constituer sa liste de course


Je l'ai déjà évoqué brièvement précédemment mais soyez précis dans votre liste de course : rien de plus énervant que de commencer à préparer son plat et finalement se rendre compte qu'il nous manque un ingrédient. L'objectif du Batch-cooking n'est pas de passer 1 journée en cuisine pour tout préparer mais justement d'optimiser son temps, commencez par des recettes simples que vous aurez préalablement noté et/ou enregistré pour ne pas perdre de temps pour vos courses ou leurs réalisations.

Anticiper ses repas et donc les produits à acheter aux courses permet vraiment de manger sain sans y passer trop de temps. On mise sur des produits frais, les recettes et plats sont préparés en amont : fini les livraisons de dernières minutes ou les repas faits à la va-vite. Vous pourrez davantage manger des produits qui peuvent mettre du temps à cuire : comme les légumineuses, céréales ou autre.

Côté organisation, pour être vraiment efficace, une fois la sélection de vos recettes de la semaine faite, faites un inventaire des produits dont vous disposez dans vos placards et notez les produits que vous avez besoin d'acheter.


Définir votre "jour cuisine"


La détermination du moment où vous allez planifier vos repas et ensuite les cuisiner dépendra de vos contraintes et votre emploi du temps. 

Prenez-vous un moment pour mettre noir sur blanc les recettes que vous allez faire pour la semaine mais aussi les ingrédients nécessaires, et enfin faire votre liste de courses avec les produits que vous n'avez pas et que vous devez donc acheter?

Ensuite, l'intérêt de regrouper vos préparations en une session, c’est que vous pourrez cuisiner plusieurs plats en même temps ! Vous pourrez éplucher les légumes d'un plat pendant que l'autre cuit au four, etc.

En général on préconise 2h de cuisine pour un Batch-cooking efficace. Ne vous mettez pas la pression, au début vous risquez d'avoir besoin d'un peu plus de temps et c'est normal, c'est le temps de rodage. Ensuite vous serez bien plus efficace et ne perdrez plus de temps.


Les avantages 


Anticiper ses repas permet vraiment d'éviter la fameuse question quand on rentre du travail déjà fatigué par sa journée : "on mange quoi ce soir ?". La charge mentale est diminuée avec un peu d'organisation et surtout d'anticipation. 

Finis également le gaspillage alimentaire : on utilise ce qu'on a déjà et on achète uniquement ce que l'on a besoin pour ses recettes, cela engendre également des économies puisqu'on réutilise les restes et on cuisine responsable, souvent de saison et frais.

Vous pourrez varier vos repas et prévoir de manger plus sainement. Sans compter que vous pouvez maintenant préparer vos lunch box en avance et ainsi réduire vos déchets de livraison ou achat de repas à l'extérieur. Si vous êtes dans une démarche écologique, la planification de repas est idéale pour vous.


Quelques idées de Batch-cooking


> Je prépare toujours 1 gâteau/dessert pour la semaine ce qui me permet d'avoir un goûter sain pour notre fils et nous : un cake aux poires, des cookies à l'okara (ce qui me permet souvent de réutiliser tout de suite l'okara du lait végétal préparé avant), je fais avec ce que j'ai dans le frigo généralement. 
> J'anticipe quelques snacks sains : des carottes crus lavées et découpées ou du houmous par exemple. Que ce soit pour l'apéro ou pour grignoter sainement. 
> Je profite du batch cooking pour faire mon lait végétal ainsi que mes yaourts maison, mais aussi parfois du granola pour le matin. 
> Je prévois souvent 1 quiche ou tarte dans la semaine : simple à faire, on peut la manger froide ou chaude et avec divers accompagnements. 
> Je prépare aussi des plats qui peuvent faire plusieurs repas comme des Dahl, des cakes, des salades par exemple.


 


                          

Est-ce que vous planifiez vos repas ? Adepte du Batch-cooking ? Partagez votre expérience !

0

Ma trousse de toilette de vacances



C'est depuis notre joli Airbnb de vacances que je vous écris cet article, nous sommes partis pour 3 semaines au total de vacances. Il y a eu évidemment le casse-tête de la valise, comme nous partions à 4 destinations différentes, mais aussi prendre tout ce dont j'avais besoin du copié de ma trousse de toilette pour ne rien acheter sur place.

Ma routine 100% bio et avec des produits Made In France est toujours la même mais je n'avais pas envie de trop m'encombrer pendant les vacances : j'avais envie d'une trousse de toilette minimaliste, avec que des indispensables et toujours dans un esprit Zéro Déchet.

Je vous montre donc, produits par produits, ce que ma trousse de toilette des vacances contient !

0

Minimalisme alimentaire : principe et conseils pour s'y mettre



Une bonne organisation est la clé chez nous pour avoir du temps pour nous, sans avoir l'impression de passer un temps fou aux tâches ménagères. Le minimalisme alimentaire, ça vous parle ? 

Je n'en ai entendu parler que très récemment, mais finalement c'est ce qu'on avait mis en place chez nous sur la majorité des choses. J'ai pu néanmoins compléter ce que l'on faisait déjà avec des astuces supplémentaires mais aussi une organisation bien meilleure.

Concrètement, qu'est-ce que c'est ? 

Ici, on parle plus d'une organisation que d'une méthode, visant à réduire le gaspillage alimentaire et les déchets tout en mangeant plus sainement. 

Vous le savez, réduire notre production de déchets est un sujet qui nous tient à cœur, tout comme l'écologie de manière globale. Avec une bonne organisation, on limite le gaspillage et on est beaucoup plus en phase avec nos principes de cuisine saine. Eviter la surconsommation et privilégier ce qui nous correspond vraiment, c'est finalement ce qui nous correspond le mieux.




Trier et vider ses placards


La première étape va être de savoir ce que vous avez déjà dans vos placards pour pouvoir les organiser de sorte à connaitre ce que vous consommez régulièrement mais aussi à les positionner pour gagner du temps et éviter de chercher. Mais aussi de savoir ce que vous stockez mais que vous n'utilisez que très peu. 

Pour cela rien de plus simple que la méthode assez drastique : sortez l'ensemble des aliments ou conserves de vos placards pour avoir une vue d'ensemble.

Et puis arrive la deuxième étape : vider. Jeter ce qui est déjà périmé et ce que vous n'utiliserez jamais/plus.

Et enfin organisez le tout dans une optique de simplification.

Cette première étape va vous permettre de mieux visualiser ce que vous avez, les déchets que cela entraîne, ce que vous pouvez rassembler et ce que vous sur-stocker.

Nombreux sont les produits que l'on consomme beaucoup : dans ce cas stockez-les dans des grands contenants et achetez-les en vrac. Cela sera réducteur de déchets et vous fera faire des économies.

Idem côté minimalisme : est-ce que vous avez vraiment besoin d'avoir 5 sachets de pâtes différents ? Est-ce qu'il ne serait pas plus judicieux d'acheter au fur et à mesure? 


Acheter les produits bruts


Le minimalisme alimentaire comme son nom l'indique vise à consommer moins mais consommer responsable et mieux. Moins d'additifs, moins de produits transformés, moins de conservateurs, etc.

La manière la plus simple pour y arriver est de cuisiner les produits bruts : fruits, légumes, céréales, ...

Par exemple j'achète toujours beaucoup d'amandes : je les utilise pour mes laits végétaux, je récupère mon okara d'amande pour mes gâteaux, j'en prends quelques-unes comme snack ou alors j'en mets dans mes salades. 

Faites le maximum vous-mêmes, comme vos yaourts, laits végétaux ou même faites un gros gâteau pour les goûter de la semaine. Cuisinez des légumes en grosses quantités et congelez ou faites du batch-cooking.


Cuisiner responsable 


Pour éviter le gaspillage et réduire ses déchets, j'ai mis en place plusieurs astuces simples : 
  • J'achète les invendus ou je fais des compotes avec les fruits en fins de vie, souvent en très grosse quantité que je n'hésite pas à congeler et ressortir quand j'en ai besoin. 
  • Les restes finissent souvent en soupe, notamment quand il s'agit de légumes. Soupe froide ou chaude, peu importe et comme précédemment je n'hésite pas à congeler.
  • Je cuisine en grosse quantité les plats, pour les congeler ou avoir des choses prêtes pour les jours suivants. Ça me permet de continuer à manger sainement et surtout je peux me faire mes doggy bag pour mes déjeuners au travail comme ça!
  • Il existe de multitudes de recettes et livres qui vous donneront des pistes pour cuisiner les restes ou les épluchures par exemple et être vraiment anti-gaspillage !
  • Je fais du batch-cooking autant que possible : découper tous mes légumes, tous les faire cuire me permet de gagner du temps et d'éviter de le refaire à plusieurs reprises dans ma semaine. Cela aussi me permet d'éviter le gaspillage énergétique notamment due à la cuisson.
De manière générale, cuisinez au maximum pour éviter d'acheter des produits transformés, pas forcément sains. Ainsi vous allez gagner en réduction de déchets mais aussi en anti-gaspillage!

Privilégier le vrac et le local


J'aime acheter en vrac je vous l'ai dis, d'une part parce que c'est plus écologique et cela permet de réduire la réduction de déchets mais aussi parce que c'est plus économique aussi. 

Je stocke ensuite mon vrac dans des bocaux, transparents. Ainsi j'ai vraiment une vision globale des denrées que j'ai dans mon placard et je peux rapidement en un seul coup d'oeil voir ce qu'il faut que je rachète aux prochaines courses. 

Acheter de saison et congeler : je n'hésite pas à faire ça par exemple avec les fruits rouges. Cela me permet d'en avoir toujours dans mon congélateur même en Hiver.

A Lyon, nous avons peu de fermes très proches de la ville, cependant je me rends quand je le peux dans la cueillette près de chez moi pour directement cueillir ce dont j'ai besoin en fruits et légumes. C'est une activité qui nous plait beaucoup et qui est ludique pour les enfants.

N'hésitez pas également à cultiver vos herbes aromatiques, toujours un plus en cuisine et vous n'aurez qu'à vous servir directement dans votre balcon/jardin.





Finalement le minimalisme alimentaire est une manière de réduire ses déchets, de manger moins industriel et de limiter les conservateurs/additifs nocifs mais aussi les produits sur-emballés, et de garantir une cuisine plus saine.

Vous pratiquez le minimalisme alimentaire ? Qu'est-ce que vous mettez en place pour réduire le gaspillage et tendre vers le Zéro Déchet? 

Je suis curieuse de connaitre vos astuces !

0

Ma robe durable et recyclée Maison Alfa



Je suis heureuse de vous retrouver avec un look par ici, avec une marque que j'affectionne particulièrement puisqu'elle est lyonnaise et très engagée : Maison Alfa. 

Cela faisait quelques mois que je suivais l'évolution de la marque sur Instagram, j'avais tout de suite eu un coup de cœur pour les coupes des vêtements, les imprimés et l'engagement qu'il y avait derrière. Alors quand j'ai pu recevoir la jolie robe Faustine, je n'ai pas hésité une seule seconde à vous en parler par ici et surtout, à vous la montrer portée.


Maison Alfa, engagé et responsable


La volonté de Maison Alfa est de changer la vision de la mode en voulant créer un vestiaire durable, plus respectueux de l'environnement en revalorisant les textiles délaissés par d'autres maisons. Le mot d'ordre de Maison Alfa ? "Rien ne se créé, tout se transforme" : réutiliser ce qui existe déjà pour éviter la surcommation, c'est vraiment ce qui m'a plu dans la démarque de la marque.

Et cette volonté de proposer du durable, Maison Alfa produit chaque année, quatre collections en fonction des saisons. Des collections semi-exclusives dictées par l’envie de produire plus justement en favorisant la qualité à la quantité. Ce sont donc, chaque saison entre 2 et 5 pièces qui sont proposées. 

En proposant des vêtements 100% Made In France, avec une fabrication française (et même lyonnaise) de qualité, on connait la production des vêtements et on valorise le savoir-faire français. Favoriser la proximité et le local, tout ce que j'aime.

Sans compter, que les vêtements sont confortables, avec de jolies coupes et des matières durables, le tout à des prix abordables. Pour que votre dressing compte de plus en plus de vêtements éthiques.




Mon look responsable et durable 


J'ai donc choisi la robe Faustine, en viscose upcyclé (le tissu était voué à être jeté, Maison Alfa a donc décidé de lui (re)donner vie et voici donc une des pièces créées dans cette matière, je vous laisse aller voir les autres sur le site) qui est légère et donc très agréable à porter en été car tout en fluidité. 

J'aime particulièrement son devant croisé, qui donne de la structure à la robe. L'imprimé est évidemment canon et la coupe courte est parfaite sur mon 1m58 (sachez que la robe existe aussi en coupe midi).

On n'hésite pas à porter cette robe également avec une ceinture. L'avantage je trouve c'est qu'elle est parfaite avec des talons, comme c'est le cas ici, mais aussi avec une paire de sneakers pour un côté plus casual. 


-10% sur le site en ce moment avec le code LEBAZAR10






Vous connaissiez Maison Alfa? Vous aimez cette robe Faustine? 
J'ai hâte d'avoir vos retours sur ce look !
1

Comment entretenir ses cotons lavables ?

Cela fait déjà plusieurs années que j'ai échangé mes cotons démaquillants jetables contre des cotons lavables. Et puis la naissance de mon fils, j'utilise également des cotons de change pour lui, version lavable, afin d'éviter les lingettes jetables et pouvoir gérer de manière écolo les besoins de bébé. 

C'est un des premiers gestes simples pour réduire ses déchets qui est simple à mettre en place et ne nécessite que peu d'investissement matériel et économique. Et cela est encore plus économique si vous choisissez de les faire vous même.

Quant on sait qu'en moyenne une femme utilise 6 cotons jetables par jour, que ce soit pour le démaquillage ou enlever son vernis. Ce qui induit une production de déchets assez conséquente finalement si on imagine ce que ça représente rien qu'en France par exemple. 

Avoir donc ses cotons ou lingettes lavables c'est déjà très bien, mais savoir les entretenir pour les garder longtemps et ainsi éviter d'être dans une sur-consommation, c'est encore mieux. J'avais donc envie de vous partager mes astuces et conseils pour entretenir ses cotons lavables, de manière naturelle.



0

Préparer son extérieur pour l'été

La saison des longues soirées tardives d'été est déjà bien entamée, alors j'avais envie de revenir en photo sur une marque française qui nous a permis de décorer notre cour et de vous donner mon astuce pour faire pousser ses aromates, sur sa terrasse ou même son balcon. Bref, de quoi préparer son extérieur, toujours de manière éco-responsable pour mieux en profiter !

Je vous montre ?


0

Comment se mettre au Zéro Déchet ? 11 astuces simples


Le Zéro Déchet, les 5 commandements


La transition vers le Zéro Déchet ne se fait pas forcément rapidement pour tout le monde, il y a des astuces à connaitre, des changements à mettre en place et des habitudes à prendre. J'avais envie dans cet article de lister les astuces les plus simples à intégrer dans son quotidien pour s'initier au zéro déchet et que la transition se fasse en douceur et surtout pour éviter le gaspillage et les déchets. 
0

Changer d'ambiance en modifiant sa décoration murale

Vous le savez, j'adore décorer mon intérieur. Et s'il y a bien une chose qui le prouve c'est que je change très régulièrement la décoration des pièces de notre appartement, que ce soit parfois simplement en changeant les meubles de place ou d'autres fois en faisant plus ou moins des travaux comme repeindre d'une nouvelle couleur les murs.

J'ai beaucoup aimé la décoration murale que nous avions derrière le canapé, mais j'avais vraiment envie de changement de ce côté là, d'une autre ambiance plus intemporelle et minimaliste. 

Et c'est avec seulement deux grands cadres lumineux et des posters de qualité que j'ai réussi à avoir le résultat qui me plaisait, ce qui pour le coup est assez économique.



0
Retour en haut