Affichage des articles dont le libellé est Kids. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Kids. Afficher tous les articles

Bacs sensoriels Montessori, qu'est-ce que c'est ?

Sur Instagram, je vous partage souvent mes idées d'activités pour Sasha et notamment ce que je lui met à disposition pour des activités avec des bacs sensoriels. Je prends de plus en plus de plaisir à lui en constituer et à essayer de taper pile dans ses centres d'intérêts du moment. 

Comme je reçois souvent des questions sur le sujet, je me suis dis que j'allais vous centraliser par ici, pour que ce soit plus simple pour tout le monde, les informations clés pour que vous puissiez aussi en mettre en place chez vous : à quoi servent les bacs sensoriels, les activités, les thèmes, ce qu'on peut y mettre, etc.


0

Les cartes de nomenclatures Montessori : matériel et activités

Notre passion pour les nomenclatures à la maison ne cesse de grandir, il faut dire qu'avec Sasha qui est plein essor du langage c'est l'idéal. Et tout y passe : les animaux, les couleurs, les aliments, les nuanciers et les objets du quotidien, on varie les activités toujours selon ses intérêts du moment. 

Je sais que cela vous intéresse souvent quand j'en parle sur Instagram (@lebazardalison), j'avais donc envie de faire un article récapitulatif où vous pourrez retrouver l'ensemble des informations nécessaires pour se lancer d'une part, avec le matériel notamment et toutes les références, mais aussi quelques activités et ce qu'on a mis en place chez nous avec ces cartes de nomenclatures.


0

Le jeu libre : explications et incontournables

J'ai toujours intégré le jeu libre depuis la naissance de Sasha, sans beaucoup d'accroche au début, mais depuis qu'il a passé sa première année, j'en vois vraiment les effets. 

Il suffit de souvent 3 fois rien pour lancer quelque chose, que Sasha accroche et qu'il joue un moment. Parfois le matériel également que l'on a à la maison lui permet aussi régulièrement de trouver un jeu de manière complètement spontané. Et c'est toujours dans ces moments-là que je l'observe et que je laisse libre court à son imagination. 

Je sais que le jeu libre (comme pas mal d'autres chose) est sûrement quelque chose que vous mettez en pratique avec votre(vos) enfant(s) sans forcément avoir mis un nom dessus. 
Quoiqu'il en soit, j'avais envie d'y consacrer un article, pour (re)définir et vous montrer comment on fonctionne chez nous, ainsi que les supports et jeux que je considère comme incontournable pour inviter les enfants à imaginer et jouer.





Le jeu libre, qu'est-ce que c'est? 


Le jeu libre a pris ses racines dans la Pédagogie Montessori (encore et toujours) inclut de nombreuses actions diverses (sauter, se créer des histoires, explorer, ...) et peut pratiquer seul ou à plusieurs. 
L'idée étant notamment que grâce à un seul et même support, l'enfant puisse donner libre court à son imagination. 

L'exemple le plus simple que j'aime donner est finalement le bout de bois : l'enfant peut en faire un arc, peut les casser et en faire des fagots, peut également les prendre pour des personnes et raconter une histoire et les faire se balader, etc. Le jeu/support n'a de limite que l'imagination et l'inventivité de l'enfant.


En quoi le jeu libre est important ? 


Le jeu libre est crucial pour le développement de l'enfant, sur de nombreux aspects : la concentration, la confiance en soi, le langage, l'éveil, la créativité et la liberté. C'est un moment important pour la construction de l'enfant.

Dans un monde de sur-stimulation, se poser et se concentrer sur une activité est encore plus compliqué pour les bébés (ou enfants). Quand ils ont à leur disposition des jeux/outils qui leur permettent d'être créative et avec lesquels ils peuvent explorer pleinement leur capacité, ils pourront jouer et se concentrer plus longtemps.

A noter que le jeu libre n'a pas de finalité tangible : vous n'aurez pas un dessin à la fin, ou un support qui vous permettra de vous dire "ok mon enfant a pu accomplir ça ou ça à la fin de l'activité". Pour autant, le jeu libre lui aura permis de se construire et d'évoluer.


Comment mettre en place le jeu libre? 


Maintenant que vous avez compris ce qu'est le jeu libre, je suis certaine que vous êtes en train de vous dire que votre enfant pratique déjà le jeu libre, notamment dehors vu que l'extérieur est souvent un terrain propice aux jeux en tout genre. 
Et en effet, les enfants profitent souvent de leur propre cadre pour explorer toute leur créativité.

Chez soi, on peut également facilement mettre en place des lieux ou avoir des jeux qui favorisent le jeu libre. Attention, favoriser le jeu libre et un environnement propice ne veut pas dire que nous n'avons rien à faire en tant qu'adulte. Il faudra préalablement avoir suffisamment observer son enfant et trouver son intérêt à l'instant T pour lui proposer des choses qui l'intéresseront et qui lui feront développer sa créativité.

De manière générale, tout jeu/jouet neutre (idéalement en bois) et non coloré, avec son et lumière, permettra davantage à l'enfant de se projeter et de trouver une utilisation détournée de ce jeu/jouet.


Nos incontournables, qui favorisent le jeu libre :

  • La planche Wobbel : cette planche en bois courbée que Sasha a eu vers ses 11 mois et qu'il utilise régulièrement depuis, au début pour sa motricité (cf la photo de l'article), mais aussi comme toboggan, comme pont pour ses voitures ou pour faire rouler ses balles. La Wobbel a diverses utilisations, qui évoluent en même temps que l'âge de l'enfant
  • Le jeu de blocs et construction Lovevery : tout est possible avec ce set de blocs, de formes et couleurs différentes ; faire des tours, faire une voiture, construire une maison, faire du tri de couleur etc. Un basique pour moi, plus versatile que les Kappla par exemple.
  • Les bacs sensoriels ou bacs d'exploration : depuis ses 13 mois environ, je propose parfois à Sasha des bacs d'exploration très simple sans ou avec thème, pour qu'il puisse explorer, transvaser, utiliser ses voitures ou des animaux et se créer des histoires
  • L'arc-en-ciel Grimm's ou équivalent : A la fois élément de décoration, mais aussi jeu polyvalent, que l'on utilise pour faire des circuits, ou en les intégrant aux bacs sensoriels par exemple, pour monter des tours ou développer le langage (grand vs petit, couleurs, ...)
  • Grapat : future acquisition que les bonhommes colorés Grapat en bois, pour permettre à Sasha de pouvoir explorer et développer sa créativité. Je pourrai également les intégrer dans les bacs sensoriels, etc. 


         




Vous connaissiez les jeux libres ? 
Vous le pratiquez avec vos enfants ?
0

Jeux et activités pour bébé 12-18 mois

Sasha a maintenant 18 mois révolus, j'avais donc envie de vous faire un article récapitulatif des jeux ou activités qui ont bien fonctionné chez nous histoire de vous donner quelques pistes et vous inspirer. 

Beaucoup des activités que je vais vous proposer ici seront inspirés de la pédagogie Montessori, j'en profite également pour (re)dire que ce qui intéresse mon enfant à un âge précis intéressera un autre enfant au même âge mais ça peut vous donner quelques pistes.

Sachez également que je partage tout cela également au jour le jour sur Instagram @lebazardalison et je stocke tout dans des stories à la Une pour s'y retrouver plus facilement.



Les jeux pour les 12-18 mois

 
On a vraiment vu une différence d'activités sur cette tranche d'âge où Sasha adorait découvrir et passait parfois de longes minutes sur certaines activités qu'il faisait et refaisait jusqu'à la maitriser parfaitement. J'ai donc continuer les roulements de jeux dans le salon et sa chambre afin qu'il ne s'ennuie pas.

Les jeux qui ont bien fonctionné chez nous :

  • Les boites de fermetures Montessori de Nature&Découvertes, une vraie passion pour lui
  • Le jeu de pêche à la ligne Djeco 
  • Les boites à formes DIY : avec des pailles, comme tirelire, etc
  • Perles à enfiler Oxybul, top pour travailler la motricité fine
  • Les pots gigogne à empiler ainsi que les boites à empiler
  • Les lego un classique qui fonctionnent toujours
  • Les instruments de musique : piano, maracas, xylophone and co
  • Les animaux Schleich, on les a emmener cet été Sasha y jouait dans le sable, dans l'eau etc.
  • Les formes à emboiter Montessori 
  • Les jeux de construction en tout genre, pour construire ou casser. C'est aussi top pour commencer à enrichir le vocabulaire des couleurs et des formes
  • Les versers : deux pichets et un peu d'eau. L'enfant va donc verser. Ne pas hésiter à lui mettre à disposition un torchon afin qu'il puisse essuyer quand ça déborde.
  • Le transvasement : deux bols et des éléments (par exemple des aliments secs : pois chiches, haricots, lentilles etc) que l'enfant pourra transvaser avec une cuillère par exemple
  • Les bacs sensoriels notamment ceux où je lui laisse à disposition plein d'ustensiles (cuillères, tasse, verre etc) et un élément avec lequel il peut s'amuser (eau ou sable au début).


       

Les activités 12-18 mois


  • Le triangle de Pickler que je vous ai présenté en détail dans cet article
  • Le coloriage avec ses crayons Crayon Rocks ou les coloriages à l'eau
  • Des activités peinture : sur feuilles, sur pommes de pain, etc 
  • Des gommettes en relief puis des grosses gommettes
  • La baby-gym qui est la nouvelle activité de Sasha depuis Septembre. On adore y aller et ça lui a permis de vraiment être à l'aise en motricité
  • Le baby-yoga : on a testé qu'une fois à la maison, Sasha a bien aimé 20 minutes puis est allé vaquer à ses occupations. Je pense que c'est encore mieux en présentiel.
  • Les longues balades où on prend un sac au "trésors" avec lesquels on fera du collage/peinture dessus en rentrant.


      



0

Les couches lavables Made In France Maya Boo, mon avis

Bientôt 18 mois d'utilisation de couches lavables pour nous, tout se passe toujours bien, nous avons nos habitudes de lavage, notre routine et les roulements sont au point. 

Alors quand j'ai eu la possibilité de tester Maya Boo, une marque française de couches lavables, j'ai hésité tout simplement parce que chez nous tout roulait. 

Et puis finalement, je me suis dis que ce serait l'occasion de (re)tester les TE2, qu'on avait rapidement abandonné au profit de TE1 qui nous convenait davantage, et de vous donner notre avis à la fois sur la marque, mais aussi sur ces modèles de couches lavables et également les voiles lavables!


 

0

Mes conseils pour partir à la montagne avec un bébé

J'adore aller à la montagne, surtout en Hiver quand il y a de la neige. Habituellement j'y vais pour skier mais depuis que j'ai Sasha j'ai appris à apprécier la montagne et les autres activités qu'on peut y faire.
 
Si vous me suivez sur Instagram vous avez pu voir que nous sommes partis tous les deux quelques jours à Chamonix fin Décembre. C'était le deuxième séjour à la montagne pour lui -sa première fois était à 6 mois- et il a davantage apprécié et profité. 

Evidemment partir à la montagne avec un bébé, seule qui plus est, nécessite un peu d'organisation. J'avais donc envie de répondre à toutes les questions qu'on peut se poser : comment l'habiller ? Quelles activités peut-on faire avec un enfant ? Est-ce que l'altitude n'est pas dangereux ? 



Le logement


Honnêtement à la montagne avec un enfant, côté logement cela reste assez limité : soit vous prenez un hôtel soit vous prenez une location d'appartement. Pour avoir testé les deux, l'appartement a l'avantage d'être totalement autonome sur la nourriture, l'hôtel vous permet d'avoir un séjour clé en main.

Cette année j'avais réservé  un hôtel avec restaurant justement pour ne pas avoir à cuisiner et/ou aller au toujours restaurant. Malheureusement Covid oblige, celui-ci était fermé mais le room-service était disponible.

J'avais également choisi l'hôtel pour ses différentes activités : grande salle pour se (re)poser, zone jeux pour enfants, etc. 


Les indispensables dans la valise 


Voici ce que j'ai pris et jugé indispensable dans la valise de Sasha, 17 mois : 
  • Affaires de montagne : combinaison (Monoprix), bonnet, snood et gants
  • Une paire de bottes fourrées (les UGG sont tops) et une paire de baskets (au cas où)
  • L'essentiel pour s'habiller chaudement. J'habillais Sasha "normalement" sous sa combinaison, ainsi quand on rentrait de balade je pouvais lui enlever que sa combinaison et il parait jouer.
  • L'essentiel pour dormir : pyjama, doudou, gigoteuse etc
  • Tout ce qu'il faut pour le change (couches, liniments, ...)
  • Tout ce qu'il faut pour la toilette avec vos basiques + de la crème solaire ! (Laboratoire Biarritz depuis sa naissance pour nous)
  • Sa poussette
  • Quelques indispensables côté nourriture (gourde de compotes/dessert + gâteaux). Comme Sasha est en DME il mange comme nous donc je partageais tous mes plats et j'ai fait quelques courses dans une supérette.
  • On n'oublie pas son lait, biberons, etc.
  • Une mini trousse à pharmacie avec les basiques : Doliprane, sérum physiologique, etc.
Cette fois-ci on ne parait que 4 jours et je n'avais pas envie de me charger. 


   


Les recommandations d'altitude


Les recommandations sont d'aller jusqu'à 1200 mètres jusqu'à 1 an puis 1800 mètres jusqu'à 3 ans. Evidemment cela change si vous habitez déjà en altitude, puisque l'enfant aura toujours vécu ainsi. Comme pour tout, demandez conseil à votre pédiatre/médecin, à 6 mois Sasha nous avait suivi à 1750m et c'était ok.

Dans tous les cas, au moindre doute à la Montagne n'hésitez pas à appeler un médecin notamment s'il fait de la fièvre ou est malade (comme partout vous me direz).



Les activités


Comme d'habitude je suivais le rythme de Sasha. On faisait notre grosse balade ou sortie luge le matin, c'est là qu'il est le plus en forme, puis en début d'après-midi l'air de la montagne et l'activité lui faisait faire des siestes de 3h à chaque fois. 
On profitait ainsi de la fin de journée pour aller se balader dans la ville, jouer dans la neige et manger une crêpe (ok surtout moi). 

L'hôtel était équipé d'un spa, étant toute seule avec Sasha je n'en ai pas profité mais clairement les hôtels avec piscine sont tops avec les petits surtout en fin de journée pour se détendre après une journée froide. 

Ne pas hésitez aussi à regarder les activités proposées par la ville ou la station.

On peut également se faire des randonnées ou sortie raquette avec un enfant si vous le mettez en porte-bébé. Mais ça reste plus simple quand les remontées mécaniques sont utilisables.


    


     




Vous êtes déjà parti en montagne avec un bébé ? 
Des conseils à partager ?

0

Découverte du triangle de Pickler

Tous les enfants traversent une période sensible aux mouvements, d'ailleurs ons e rend compte de leur évolution et de leur capacité notamment la première année où ils passent de nouveau-né à la marche, qu'il apprenne à se mouvoir, s'assoir, se retourner et bien d'autres choses. 

Cette année, nous avons inscrit Sasha à la Baby Gym parce qu'il adore marche, sauter, grimper et on s'était dit que c'était l'activité parfaite puisqu'il commençait déjà à faire ça sur les meubles de l'appartement. 

Nous qui avons toujours été pour la motricité libre (j'y reviens plus bas), nous nous sommes dis qu'un élément lui permettant également de faire tout ça à la maison aussi pourrait lui permettre de davantage travailler son équilibre. Alors on a opté pour un triangle de Pickler, qui est idéal pour son besoin et qui est typiquement un jeu de mouvement mais aussi un jeu libre : l'enfant peut l'utiliser pour beaucoup de choses, sa seule limite est son imagination.

 


La motricité libre


Depuis que Sasha est né nous avons pratiqué avec lui motricité libre, c'est-à-dire nous l'avons toujours laissé libre de ses mouvements afin qu'il explore. Pas de parc, pas de trotteur, pas de barrières dans l'escalier mais des explications, des accompagnements et beaucoup (plus) de surveillance évidemment. 

L'idée étant d'accompagner l'enfant ou de lui mettre à disposition des prises, mais que lui-seul soit acteur de son mobilité et ses mouvements. 

Le triangle de Pickler, c'est quoi?


Le triangle de Pickler est une structure en bois, de forme triangulaire avec des barres qui permet à l'enfant de s'y accrocher, quand ils sont nourrissons pour se lever par exemple et plus tard pour escalader. La distance entre les barreaux est étudiée pour éviter les chutes et permet une acquisition facile pour l'enfant.

On peut également l'associer à une rampe, pour y décupler l'attrait et avoir quelque chose qui ressemble à un toboggan par exemple.


Les avantages du triangle de Pickler sur l'enfant


La motricité libre et notamment le triangle de Pickler, permet à l'enfant de prendre des risques (mesurés !!)  et ainsi gagner en confiance en soi. 

Chez nous, Sasha avait un fort attrait pour se mettre en hauteur, il montait. alors sur la table basse, le canapé, son meuble où j'y mets ses jouets etc. La prise de hauteur était ce qui l'intriguait, finalement avoir le triangle de Pickler à ce moment-là lui a permis d'assouvir son envie de découverte puisqu'il en prenait en montant sur le triangle.

Il permet également de gagner en autonomie et en persévérance pour l'enfant, qui au début ne l'utilisera que pour se hisser, puis finalement le grimpera sans difficultés.


Où le trouver ? 


Nous avons trouvé le notre sur le site de Casalou. Le triangle de Pickler de la marque Amova est écologique, made in Europe et avec un pin massif sans traitement et de façon artisanale.

   



0

Les 6 essentiels pour un bébé Zéro Déchet

A l'arrivé de Sasha, comme tout nouveau parents, on s'est rapidement posé la question de savoir ce dont on allait avoir besoin, ce qui était vraiment nécessaire et ce qui l'était beaucoup moins.
Dans tous les cas, on ne voulait pas se surcharger de choses qui allaient être utilisés une fois, ni de gadgets inutiles et c'est d'ailleurs dans cet optique que je vous avais partagé notre liste de naissance minimaliste

Après maintenant plus d'un an en tant que parents, j'avais envie de revenir sur nos 6 essentiels pour un bébé Zéro Déchet, histoire de finalement vous faire un retour sur notre liste de naissance.




Les soins bébés


Nous avons utilisé le minimum côté soin/hygiène pour Sasha, et ce depuis sa naissance. D'une part parce qu'un bébé a une peau particulièrement fragile, rien ne sert de l'agresser avec divers produits et encore plus avec des choses chimiques.
De notre côté, nous avons toujours utilisé le minimum et miser sur des produits simples et bio : 
  • Un savon adapté pour bébé pour le laver
  • De l'eau et de la fleur d'oranger pour lui laver le visage le matin et lors du change
  • Du liniment pour le change
  • De l'huile végétale, à la fois pour les massages mais aussi plus petit pour enlever ses croutes de lait ou l'hydrater quand c'est nécessaire
Bien sûr, s'ajoute à cela le mouche-bébé, et parfois du sérum physiologique. Pas de baignoire, puisque nous avons pratiqué le bain libre.


Côté couches


Enchainer avec le fameux sujet des couches. Il existe plusieurs alternatives aux couches jetables. Dans la vie d'un bébé, on estime que l'on va jeter environ 4500 couches et qu'une couche est tellement composé de matière chimique que c'est l'équivalent d'un verre de pétrole. Sans compter que ça a en plus, un coût. 
Les alternatives plus écologiques sont pour moi les suivantes : 
  • Les couches dites 'écologiques', sans lotion, chlore ou parfum (ça reste mieux que rien)
  • Ce qu'on appelle l'Hygiène Naturelle Infantile qui consiste à connaitre les rythmes d'élimination de l'enfant (les signes, les moments etc). 
  • Les couches lavables qui commencent à avoir de nombreux adeptes. Cela rajoute évidemment quelques machines à laver à faire tourner, mais ça reste écologique et économique !

Quelques ressources sur le sujet : 


Des jouets responsables


Les jeux et jouets chez l'enfant sont nombreux, entre ceux que l'on achète et ce que l'on nous offre. Et puis les besoins et l'éveil de notre enfant évolue, les jouets qu'on lui propose également. 

A sa naissance, un enfant n'a pas besoin de beaucoup de jouets mais plutôt de la présence. Quand il grandira et que son envie de découverte sera plus forte, n'hésitez pas à opter pour des jeux en bois et/ou de seconde main. 

Dans une démarche de réduction de déchets on évite d'en avoir "trop", pour pallier à cela je fais régulièrement des tris de ce que mon fils n'utilise plus pour des dons ou des reventes par exemple. Cela lui permet d'avoir des nouveautés qui correspondent à ses besoins du moment tout en gardant cette dynamique circulaire sans acheter de neuf !


Le minimum en matériel de puériculture


Quand on est jeune parent, on veut bien faire et on se laisse facilement tenté par tout ce qui nous est proposé. Les robot-mixeurs pour enfants en est l'exemple le plus parlant je pense. Pourquoi racheter un robot pour faire des purées quand vous avez déjà un blender ou un équivalent ? 
L'important est vraiment de réfléchir à ce dont on a vraiment besoin, ce qui nous semble utile et pratique, qu'on utilisera souvent ou en tout cas, pas une unique fois. 

Nous aussi on a fait des erreurs, la baignoire sur pied en est le parfait exemple (on nous l'avait prêté) puisqu'au final on l'a utilisé que 15 jours, Sasha n'a jamais vraiment apprécié et nous sommes passés au bain libre. 



Des vêtements de seconde main


J'en parle souvent, mais nous sommes adeptes de la seconde main pour les vêtements de Sasha. 90% de son dressing est constitué de seconde main, à la fois de vêtements qui ont appartenu à ses cousins mais aussi de vêtements que j'achète sur Vinted essentiellement. 

Je suis très vigilante sur ce que j'achète, c'est souvent du neuf ou du très bon état. J'ai mes marques favorites et je n'hésite pas à faire des lots pour réduire les envois et les émissions de gaz à effets de serre associées.


Le réutilisable


La gourde, les petites compotes, les petits pots, bref tout ce que vous pouvez utilisé en verre et en réutilisable sera toujours cela de pris!

Ici nous avons une gourde dans le sac à langer en verre, mais également ses biberons. Nous lui avons pris une lunchbox et préparons ses plats, et je n'hésite pas à faire des grands bocaux de compote qu'il emporte avec lui. 


                           

Et vous, quels sont vos indispensables bébé ?

1

5 activités d'inspirations Montessori à proposer à vos enfants (1-2 ans)

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je suis une adepte de la pédagogie Montessori pour plusieurs raisons. D'ailleurs vous avez plusieurs articles sur le sujet sur le blog si vous avez envie de voir comment nous l'avons adopté chez nous. 

Et pour Maria Montessori, l'important n'est pas exclusivement de transmettre un savoir mais également de développer de l'autonomie chez l'enfant, pour cultiver le désir d'apprendre et de découvrir. 

Ici nous ne forçons jamais Sasha à faire une activité, mais il en un accès illimité que ce soit dans sa chambre mais aussi dans le salon. Je fais en sorte de lui proposer des jeux ou activités qui lui plaisent selon ses appétences et périodes sensibles du moment (à savoir des phases passagères de construction et d'acquisition, il y en a plusieurs : langage, ordre, ...). Et je fais régulièrement des roulements, afin qu'il puisse redécouvrir certains jeux, éviter qu'il soit submergé et qu'il ne sache finalement pas à quoi jouer et qu'il ne s'ennuie pas.

La pédagogie Montessori est très simple à mettre en place, dans cet article je voulais surtout vous parler des activités qui fonctionnent pas mal chez nous dès que je les ressors et que vous pourrez sûrement adapter.



Les perles à enfiler

Encore un chouette jeu que j'avais mis sur la liste d'anniversaire pour les 1 an de Sasha et qu'il adore utiliser depuis. Ce sont des perles de tailles, couleurs et formes différentes qu'il faut enfiler sur un cordon. Ce jeu est parfait pour développer la motricité, l'imagination et la concentration. On en profite pour énoncer les couleurs et les formes à chaque fois.

Si l'enfilage dans le cordon est compliqué au début, ne pas hésiter à démarrer avec un fil chenille ou un pic à brochette planté dans de la pâte à modeler par exemple.

> Perles à enfiler Oxybul



Les cartes de nomenclatures

J'utilise ce chouette coffret Montessori pour faire pas mal d'activités autour des fruits et légumes avec Sasha. Le coffret comprend des cartes mais aussi des fruits en feutrine, on peut donc faire des associations comme quand je lui demande de me trouver la banane en feutrine pendant que je lui montre la nomenclature associé, mais également des paires puisque le jeu de fruits en feutrine est en double.

On intègre du vocabulaire et c'est comme ça qu'il a appris pas mal de nom de fruits, j'hésite pas à lui les répéter souvent quand on joue ensemble. 

> Coffret Montessori Nature&Découvertes



L'encastrement de forme


Un puzzle d'encastrement, que nous avons ici pour travailler la discrimination visuel (du plus petit au plus grand mais aussi du plus foncé au plus clair sur une même forme). Il en existe avec des formes différentes également. 
Sasha l'aime beaucoup et y revient régulièrement, c'est vraiment un chouette démarrage au encastrement plus complexe.

> Puzzle encastrement Plant Toys




Le tri de jetons de couleur


Je commence tout doucement à intégrer cette activité qui plait beaucoup à Sasha puisqu'il va souvent me chercher la boite. On a démarré avec 2 coupelles de couleur, je lui dispose les jetons et à lui de les mettre ensemble par couleur dans la bonne coupelle. Parfait pour intégrer le vocabulaire et la discrimination visuelle. 
Le jeu possède au total 5 couleurs (jaune, vert, rouge, bleu, orange), j'en ajouterai une au fur et à mesure pour augmenter la difficulté ou je choisirai des couleurs proches (comme orange et rouge).

> Tri de jetons Nature&Découvertes (qui ne le fait plus, on l'a trouvé sur Vinted)




La boite de permanence de l'objet


Cette boite de permanence de l'objet nous a été offert quand Sasha devait avoir 6 mois, et depuis c'est toujours un basique. L'avantage de celle-ci c'est qu'on peut modifier les formes. On démarre avec le rond, ensuite le carré, puis le triangle, puis les pièces en bois et on termine par la balle molle.

L'enfant travaille sa dextérité et sa capacité à dissocier les formes. L'avantage c'est qu'on démarre facile et qu'on peut ensuite monter en difficulté (proposer l'ensemble des formes par exemples vs 1 seule au début)

> Boite de permanence Nature&Découverte




Vous connaissez ces activités ? Vous en avez à partager?
0

Booster les défenses immunitaires des enfants : rituels, astuces et produits pour passer l'Hiver sereinement

C'est le retour des températures qui baissent, des jours qui raccourcissent et des petits maux qui commencent à apparaitre chez nos enfants. 


Quand on arrive dans cette période de l'année, j'ai toujours eu un rituel pour moi afin de booster mes défenses immunitaires, alors évidemment depuis que Sasha est né, j'ai adapté le-dit rituel afin qu'il lui convienne et qu'il puisse passer entre les mailles des différentes petites maladies (rhumes, gastro and co) qu'on attrape d'autant plus facilement à cet âge et en étant gardé en collectivité.


J'ai donc mis en places quelques routines, rituels et astuces que j'avais envie de vous partager dans cet article.


 


Les astuces applicables toutes l'année



Un sommeil de qualité


C'est valable aussi bien pour les petits que pour les adultes, quand on est reposé et en forme sans fatigue, notre organisme est beaucoup plus à même de 'combattre' les virus. Ainsi un sommeil de qualité permet d'avoir une bonne santé et un système immunitaire performant

Alors évidemment, nous n'avons tous (enfants comme adultes) pas les même besoins de sommeil. Il suffit juste de savoir trouver son rythme. Globalement pour Sasha nous nous adaptons à ses besoins y compris ceux du sommeil. Globalement c'est assez régulier mais quand on sent qu'il a besoin de plus, on s'adapte et fait en sorte qu'il puisse avoir ce temps de sommeil en plus. 


Une alimentation variée, saine et de saison


Après le sommeil de qualité, vient les repas de qualité. Pour être en forme et en bonne santé, une alimentation variée et saine est de rigueur, mais je suis sûre que je ne vous apprends rien. Je rajouterai également que plus vous mangez local et de saison, et plus vous profitez des nutriments et vitamines des fruits et légumes frais que vous consommez.

Ici on cuisine plus depuis que l'on s'est mis à la planification des repas et au batch-cooking, on est donc sur de la cuisine saine et gourmande (et végétarienne), ce qui ne veut pas dire non plus qu'on ne fait pas des écarts ! On se fait plaisir mais on sait ce dont notre corps à besoin (et typiquement après 2j de repas gras, on a envie d'une bonne salade !).



Nos rituels au quotidien


Outre les basiques que je vous ai décris plus haut, j'ai également mis en place quelques rituels quotidiens afin de nous permettre de passer un Automne/Hiver en ayant nos défenses immunitaires au top et ainsi éviter de tomber malade.

J'aère quotidiennement tout l'appartement, pendant 20 à 30 minutes, voir plus quand je fais du home-office. Les études sont sans équivoque sur le sujet : l'air intérieur est souvent plus pollué que l'air extérieur (notamment à cause des matériaux, du mobilier, des produits d'entretien utilisés, etc). Du coup je ventile au maximum. 
 
Une fois que j'ai bien aéré, je diffuse un mélange d'huiles essentielles tous les jours dans la chambre de Sasha, et plus 2/3 fois par semaine dans notre chambre ou le salon, cela dépend du temps que j'ai devant moi. J'opte entre 2 synergies d'Huiles d'Essentielles : Diffusion assainissant de Pranarom (la plus utilisée au quotidien, pour vraiment assainir) et la synergie Atchoum de Neobulle (quand je sens que Sasha est encombré ou a le nez qui coule par exemple). Ces deux mélanges d'HE sont adaptés pour les bébés dès 3 mois et franchement je les adore.

Tous les matins, nous prenons également de l'extrait de pépin de pamplemousse que j'achète bio, en pharmacie. J'en prends depuis des années tout au long de l'Hiver (une dizaine de goutte le matin seulement, et si je sens que je suis plus fragile ou enrhumée j'en prends également le soir sur quelques jours pour booster) alors je l'applique aussi à Sasha, qui lui prend 5 gouttes dans un peu d'eau. Hésitez pas à consulter votre médecin ou mieux, un naturopathe pour vraiment avoir une posologie adaptée à vous/votre enfant. 




 


Les autres astuces 


Je n'hésite pas à ajouter du pollen frais dans les petits déjeuners de Sasha (ses porridges par exemple ou dans du fromage blanc). Le goût ressemble à du miel en beaucoup moins prononcé, Sasha adore et j'en trouve facilement en magasin bio (le mieux étant le surgelé, mais on en trouve du sec aussi). 
Le pollen frais est vraiment recommandé contre les états de fatigue et pour booster le système immunitaire, c'est vraiment un super-aliment à avoir !

Quand Sasha est enrhumé, je lui fais des douches bien chaudes avec vapeur et j'en profite pour y mettre un peu d'huile essentielle de menthe poivrée pour hydrater ses voix respiratoires et permettre au mucus nasal de sortir (sans moucher, Sasha -comme la plupart des enfants- n'aime pas ça du tout).

J'aime aussi beaucoup le baume pectoral de Pranarom, qu'on a pas mal utilisé l'année dernière avec Sasha qui était souvent pris de la gorge quand ses dents sortaient. Je lui en appliquait un peu sur le torse en sortie de douche sur 2/3 jours et c'était réglé.

On use et abuse des massages également depuis qu'il est né, c'est à la fois bon pour le lien d'affection, la détente des muscles mais également pour booster les défenses immunitaires. J'en avais consacré un article entier si vous souhaitez en savoir plus, et puis on va pas se mentir, c'est toujours un bon moment.




Voici donc nos petites astuces pour passer un Hiver plus serein et ainsi éviter les microbes tout en bossant notre système immunitaire. 
Et vous, vous avez des astuces à partager ?
0

Montessori en cuisine : mes indispensables et 6 activités



On a très rapidement vu l'attrait de Sasha pour ce que nous faisions en cuisine, la manipulation des ustensiles ou la préparation des recettes. Or chez nous, pas de pièces/endroits interdits, on privilégie la découverte accompagnée, on guide notre fils et on le fait participer à cette activité de la vie quotidienne. 

Evidemment, de par sa taille et pour sécuriser au maximum, nous avons donc adapté quelques ustensiles et trouver des astuces afin qu'il soit à notre hauteur et qu'il puisse donc participer. 

Adepte de la pédagogie Montessori (même si on l'adapte souvent), on voulait que Sasha puisse être également autonome dans cette pièce. Après sa petite cuisine DIY et la mise à disposition d'une fontaine à eau pour se laver les mains, j'avais envie aujourd'hui d'aborder davantage la thématique Montessori en cuisine côté aménagement mais aussi côté activités?




Un cuisine Montessori, c'est-à-dire ? 


La pédagogie Montessori met l'accent sur l'autonomie des enfants, en ce sens l'aménagement de la maison est pensée en ce sens. Nous l'avons mis en place dans sa chambre, en grandissant et avec son attrait pour la cuisine nous avons fait en sorte également d'adapter cette pièce.

L'idée étant qu'il puisse participer quand il le souhaite aux activités de la vie quotidienne en cuisine. Nous avons donc du trouver quelques aménagements afin qu'il est une vue notamment sur le plan de travail ou l'évier et trouver des ustensiles adaptés et sécurisés.


Les indispensables côté aménagement


La tour d'observation

Le minimum à avoir selon moi pour que l'enfant puisse être à hauteur de ce qu'il se fait, dans un position pratique afin qu'il puisse utiliser ses deux mains et reproduire et imiter ce que nous faisons. 

Nous avons donc opté pour une tour d'observation qui soit adaptable en bureau, ce qui rend ce meuble double fonction et pratique selon l'activité. 

Pour le moment, évidemment Sasha ne peut pas encore déplacer sa tour d'observation où il souhaite mais l'idée étant qu'il puisse à terme se servir de l'eau au robinet ou directement se positionner où il souhaite. 

Tour d'observation Amazon ou vous pouvez aussi la construire vous-même avec les nombreux DIY sur internet


Les ustensiles adaptés


Bien sûr, laisser les enfants participer en cuisine ne signifie par les laisser sans surveillance avec des ustensiles dangereux pour eux mais plutôt de partager un moment ensemble, autour d'une activité de la vie quotidienne.

Compte-tenues de leurs petites mains, il faut également prévoir des ustensiles à leur taille ou du moins adaptables. De ce côté, nous avons donc : 
  • Un set de couverts qu'il utilise pour manger mais aussi parfois pour cuisiner 
  • Un couteau ergonomique Atelier Saint Cerf. C'est l'idéal pour débuter, Sasha arrive à tout couper avec (pommes et brocolis crus par exemple) sans possibilité de se blesser.
  • Dans un second temps je pense que nous opterons pour le set Opinel, avec le couteau adapté.
  • Un épluche-légumes qu'il puisse utiliser sans forcer


Les activités en cuisine

Je vous l'ai déjà dis mais les activités de vie quotidienne ou vie pratique sont d'excellents moyens pour faire gagner en autonomie, motricité mais aussi en apprentissage divers : on en abusera jamais et ils sont bien souvent ravis de pouvoir aider et explorer avec nous.

Voici donc un panel de 8 activités qu'on peut évidemment adapter :
  • Découper : les fruits ou les légumes, en morceaux ou en tronçons. De manière générale c'est l'activité la plus simple pour démarrer avec les plus petits.
  • Transvaser : lors d'une préparation nécessitant plusieurs ingrédients à mélanger, je lui prépare en amont les quantités à verser et c'est lui qui s'en charge. Quand il sera plus grand il pourra les peser et gagner en autonomie sur les préparations.
  • Remuer : Sasha adore touiller alors souvent il a ce rôle dans certains préparations comme les gâteaux par exemple.
  • Eplucher les légumes avec l'épluche légume est je crois ce qui l'absorbe le plus. Cela nécessite de la concentration, mais il apprécie.
  • Casser : les noix/noisettes est une activité qui lui plait beaucoup et ça tombe bien car nous sommes des adeptes d'oléagineux ici. Top pour la motricité fine, puisqu'ensuite il doit retirer les coquilles. Mais aussi les oeufs.
  • Modeler : à la même manière que la pate à modeler, l'enfant peut participer à la conception de pâte à tarte ou de biscuits




Vous faites participer vos enfants en cuisine ? Est-ce qu'ils apprécient?
0

IKEA Hack - La cuisine DUKTIG customisée version Montessori

 Sasha a reçu pour son premier anniversaire la fameuse cuisine IKEA, la DUKTIG ikqu'on voit beaucoup. Cela tombe bien, lui qui aime cuisiner et s'intéresse toujours à ce que l'on fait a maintenant un endroit à sa taille pour nous imiter. 


Bien sûr, la cuisine est très minimaliste initialement, j'avais donc envie de la customiser pour qu'elle se fonde dans la décoration de notre appartement mais aussi qu'elle soit plus fonctionnelle dans un esprit Montessori : à savoir qu'il ait les choses à sa portée et puisse par exemple se laver les mains, se servir de l'eau ou des snacks, etc.

Mais revenons maintenant à la customisation, je vais vous détailler ce que l'on a fait dans ce IKEA Hack.




IKEA Hack : La customisation


La peinture


Avant de monter la cuisine, nous avons dans un premier temps protéger les vitres des façades que nous souhaitions bomber, avec du scotch de peintre. 

Pour ce qui est de la peinture, j'ai utiliser la bombe aérosol de peinture Maison Deco qui s'applique sur toutes les surfaces et j'ai choisi le coloris Ardoise.


Les poignées


Pour apporter un côté twisté à cette cuisine, j'avais envie de poignées en cuir camel pour contraster avec le coloris clair du bois. 

Les lanières de cuir sont de la récup' d'un reste du DIY du plateau de bain que l'on a fixé à l'aide de vis et d'écrou du diamètre adéquat (on a testé directement en magasin avec les poignées initiales).


La crédence en fond


Pour ajouter une crédence, je suis allée faire découper dans une grande surface de bricolage, un panneau d’isorel de 68cmx49,6cm et 3mm d’épaisseur.
J'ai ensuite ajouté du carrelage adhésif que j'ai trouvé chez GIFI pour recouvrir l'ensemble du panneau. J'ai du bien évidemment faire quelques découpes pour faire matcher les carreaux. J'ai choisi un blanc en relief, assez simple mais qui -je trouve- apporte une jolie touche.
Pour la fixation du panneau en tant que tel, des petits clous ont suffit.

              

Cuisine version Montessori


La fontaine à eau


Pour le laisser autonome on lui a mis une fontaine à disposition contenant un peu d'eau afin qu'il puisse -plus tard- s'en servir pour boire, se laver les mains ou laver des légumes par exemple. 

La fontaine à eau est une HEMA et va parfaitement avec l'emplacement limité.

Les ustensiles


Parce que les enfants adorent le mimétisme on lui a pris un set dinette et des glaces en bois de la marque Petite Amelie que j'aime beaucoup. 
Une marque pour enfant proposant des jeux ou jouets en bois mais aussi du mobilier comme le lit enfant ou le set pour une chambre enfant Petite Amelie.



              

             


 

Vous aimez le rendu final ?
4
Retour en haut